Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information


Retour Sommaire Suite
a) Le schéma de services collectifs de l'enseignement supérieur et de la recherche

L'élaboration du schéma de services collectifs de l'enseignement supérieur et de la recherche correspond à la phase prospective du plan U3M (université du troisième millénaire), lancé par le Premier Ministre en novembre 1997.

Le cadre de réflexion proposé s'appuie sur une double évaluation, celle du plan U2000 et celle du contexte actuel.

Le plan Université 2000 à eu un double objet : améliorer le niveau moyen des formations de l'enseignement supérieur et accueillir une proportion croissante d'une classe d'âge dans l'enseignement post-baccalauréat. Il a permis de développer une nouvelle politique d'aménagement du territoire en matière universitaire, notamment :

- le maillage du territoire national avec le développement d'universités nouvelles dans le Nord et l'Ouest ;

- le désengorgement de Paris-Centre, dont les effectifs ont été stabilisés, du fait de la création de quatre universités nouvelles (Cergy-Pontoise, Evry, Marne-la-Vallée et Versailles-Saint Quentin en Yvelines) ;

- le maillage instituts universitaires de technologie-sections de technicien supérieur (IUT-STS) dans les villes moyennes.

Pour les auteurs du nouveau projet de schéma, la situation actuelle présente de nouveaux défis :

- décroissance globale de la démographie lycéenne et étudiante ;

- important renouvellement du corps d'enseignants-chercheurs et de chercheurs dans les quinze prochaines années ;

- mondialisation entraînant une mobilité accrue des enseignants et des étudiants européens.

- émergence d'une société de l'information et de la communication annonçant l'ère des réseaux.

Les principales orientations du nouveau schéma seront les suivantes :

1. une organisation en réseau permettant de fédérer les sites, de mutualiser des actions et de faire émerger de nouvelles équipes de recherche ;

2. le remembrement des universités et la réhabilitation des locaux ;

3. le réaménagement de Paris-Centre ,

4. l'amélioration de la vie étudiante ;

5. une meilleure coordination secondaire-supérieur ;

6. des mesures améliorant les relations entre le monde universitaire et les partenaires économiques et organisant le transfert des ressources technologiques.

Retour Sommaire Suite


Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli