Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

V. LES NOUVELLES LIGNES DE LA RATP

S'agissant, tout d'abord, des projets mis en service en 1998 et en 1999, on relèvera :

- le prolongement de la ligne 13 à Saint-Denis université qui a été ouvert au public au mois de mai 1998.

- la ligne 14 (projet METEOR), dernière ligne du réseau du métro parisien, qui a été mise en service le 14 octobre 1998. Cette ligne entièrement automatique relie Madeleine à la bibliothèque François Mitterrand, en desservant le secteur de Bercy-Tolbiac, la gare de Lyon, Châtelet et le quartier des affaires. Elle contribue, avec la ligne D et le projet EOLE, à la décharge de la ligne A du RER et favorisera le développement des pôles d'activité émergents dans le secteur est de Paris.

La section mise en service, d'une longueur de 7,2 km exploités, comprend 7 stations sont 6 sont en correspondance avec 7 lignes de métro et quatre lignes de RER. La capacité de transport de la ligne est aujourd'hui de 25.000 voyageurs/heure/sens avec des trains de 6 voitures à 105 secondes d'intervalle.

La ligne est exploitée avec un nouveau type de matériel roulant, le MP 89 métro sur pneumatiques à conduite automatique et intercirculation (circulation entre les différentes voitures d'une même rame).

Le coût prévisionnel de l'opération METEOR a été estimé par la RATP à 6.172 millions de francs pour le premier tronçon.

S'agissant des projets en cours de lancement ou de réalisation ou à lancer en 1999, on relèvera :

- les travaux de prolongement de la ligne 14 de 2 kilomètres jusqu'à Saint-Lazare, afin d'établir de nouvelles correspondances avec les lignes de métro 3, 9, 12, 13 et la ligne E du RER inaugurée le 12 juillet 1999, qui ont été engagés au mois de juin 1998 pour une mise en service du prolongement en 2003 (coût prévisionnel : 900 millions de francs).

- les travaux du projet de déplacement de la gare Masséna sur la ligne C du RER (SNCF), qui sont en cours d'exécution. Le projet, auquel la RATP participe au titre de la correspondance entre la ligne 14 et la ligne C du RER, devrait être mis en service en septembre 2000. Le coût de ce projet pour la RATP est évalué à environ 200 millions de francs, pour la réalisation de la correspondance entre les deux lignes.

- les travaux de prolongement de la ligne de tramway T1 jusqu'à Noisy-le-Sec, dont la déclaration d'utilité publique a été publiée, qui devraient pouvoir démarrer dans les prochains mois, après l'approbation de l'avant-projet. Le financement d'une partie du projet est assuré dans le cadre du XIee contrat de plan. Le reste du financement devrait être inscrit au XIIe contrat de plan.

 En ce qui concerne, enfin, les perspectives d'engagement d'opérations pour 2000, on note que les travaux de prolongement du Trans Val de Marne pourraient être engagés dès 2000. Il s'agit d'un projet inscrit au XIe contrat de plan, ayant d'ores et déjà reçu des financements de la part de l'Etat et du Conseil régional.

On peut citer, parmi les autres projets discutés entre l'exécutif régional et l'Etat le prolongement du tramway T2 à Bezons ; le " grand tram ", réseau de tramway en rocade dans la proche banlieue parisienne, dont certains tronçons pourraient être engagés dès 2000.

Retour Sommaire Suite