Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

III. LES " CORRIDORS DE FRET "

On sait que la commission des Communautés européennes a introduit la notion de " freeways " de fret en juillet 1996, dans son livre blanc intitulé " Une stratégie pour revitaliser les chemins de fers " ; l'objectif était de permettre aux chemins de fer existants, ainsi qu'aux nouveaux entrants, d'entrer en concurrence et ainsi de stimuler le développement du trafic de marchandises.

Un corridor de fret est un ensemble de sillons construits d'un commun accord par les gestionnaires d'infrastructure, permettant une circulation transfrontalière continue et performante des trains de fret sur un axe international. Pour obtenir ces sillons, les entreprises s'adressent à un guichet unique qui est le représentant de l'ensemble des gestionnaires d'infrastructure.

Deux corridors de fret passent par la France :

Le corridor BELIFRET reliant Anvers et Bruxelles, Luxembourg, Lyon et Turin, Gênes, La Spezia, Gioia Tauro en Italie, a fait l'objet d'un accord signé entre RFF, la SNCF, les chemins de fer belges, luxembourgeois et italiens le 26 novembre 1997 et est devenu opérationnel le 12 janvier 1998.

Par un second accord intervenu le 27 février 1998, ce corridor de fret a été étendu à Marseille et à l'Espagne (Barcelone et Valence) à compter du 24 mai 1998. Il a également été étendu à Milan le 24 octobre 1998.

Six sillons sont actuellement réservés :

- 3 d'entre eux sont utilisés entre Anvers et Sibelin 5 jours par semaine depuis le 13 janvier 1998,

- 2 d'entre eux sont utilisés entre Anvers et Milan/Bologne depuis l'automne 1998, 2 fois par semaine,

- 1 sillon est utilisé entre la France (Dijon) et le Luxembourg 5 jours par semaine, depuis le 1er décembre 1998.

Bien que le corridor ne soit pas encore utilisé à pleine capacité, les réservations de sillons auprès du guichet unique de Luxembourg se sont accélérées dans le temps, avec, en fin d'année 1998 et début 1999 des réservations entre Gevrey et Bettembourg et Anvers et Bologne.

Ainsi près de 900000 tonnes ont déjà été transportées sur ce corridor depuis sa mise en service et le 1000ème train y a circulé à la fin du mois de mars 1999. Aujourd'hui, ce sont 85 trains qui circulent en moyenne chaque mois sur ce corridor. Sur les sillons réservés, la montée en puissance du trafic s'est confirmée au fil des mois notamment en trafic Nord-Sud. Il convient de noter que le trafic réalisé entre Anvers et Milan/Bologne est nouveau et qu'il a été repris à la route. De nouvelles réservations de sillons sont attendues à court terme entre Lyon et l'Espagne et entre Anvers et Milan.

Un second corridor Est-Ouest a été créé le 3 mars 1999. Il relie Glasgow en Grande Bretagne à Sopron, situé à la frontière austro-hongroise. Sont desservis en France Le Havre, Dunkerque et Strasbourg via Metz. Ce corridor a pour vocation de permettre au monde ferroviaire de capter un trafic aujourd'hui limité, mais ayant une bonne potentialité de croissance avec les perspectives d'ouverture de l'Union Européenne vers l'est de L'Europe.

Des contacts se poursuivent actuellement entre entreprises ferroviaires et clients sur les potentialités de ce corridor.

Retour Sommaire Suite