Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Défense: exposé d'ensemble et dépenses en capital

 

II. LA MARINE

Les crédits de paiement des titres V et VI, en progression de 3,2 % atteindront 20,755 milliards de francs. Les autorisations de programme, en progression de 16,1 %, atteindront 21,9 milliards de francs.

Tous les moyens progressent, à l'exception des crédits destinés au soutien des forces et à l'entretien programmé des matériels.

Crédits d'équipement de la marine

(Millions de francs)

 

L.F.I. 2000

P.L.F. 2001

 

A.P.

C.P.

A.P.

C.P.

Espace ...............................................

343

601

397

768

Dissuasion .........................................

3 523

3 852

4 170

3 936

Autres études .....................................

24

24

9

23

Équipements interarmées ...................

1 352

2 922

3 741

3 143

Équipements marine ..........................

5 808

5 212

8 042

6 144

Infrastructure .....................................

694

677

331

636

Soutien des forces ..............................

2 568

2 818

1 657

2 330

Entretien programmé du matériel .......

4 519

3 988

3 516

3 763

Subventions .......................................

12

12

12

12

Total ........................................

18 843

20 106

21 875

20 755

A. LE GROUPE AÉRONAVAL

Confronté à une nouvelle panne alors qu'il entamait sa traversée de longue durée avant l'admission au service actif, le porte-avions nucléaire (PAN) Charles de Gaulle ne sera pas opérationnel13(*) dans les délais prévus, c'est-à-dire, avant la fin de l'année 2000, soit quatorze ans après le lancement de la construction.

En tout état de cause, le PAN ne disposera pas de tous ses moyens d'intervention et de protection indispensables à la cohérence du dispositif. Les avions Crusader ont été en principe retirés du service. La première flottille de 10 Rafale marine ne sera opérationnelle qu'en 2002, cinq appareils étant en principe livrés en 2001. S'agissant des avions de surveillance aérienne, un premier avion Hawkeye a été livré en 1998, le deuxième en avril 1999, et la commande du troisième est prévue pour 2001, ce qui repousse sa livraison à 2003. Actuellement, le coût unitaire d'un Hawkeye est évalué à 2 milliards de francs, contre 1,7 milliards de francs pour le Awacs 3F.

La commande d'un second porte-avions a été reportée au-delà de l'horizon de l'actuelle programmation. Son admission au service actif ne pourra intervenir au minimum avant 2012. Son coût est estimé à 15 milliards de francs compte tenu des économies réalisées sur les études. Qu'il soit à propulsion nucléaire ou non, ce bâtiment ne pourra être la reproduction du Charles de Gaulle en raison de l'ancienneté des études de conception de celui-ci. Les réflexions en cours de la Grande-Bretagne sur le remplacement de ses porte-aéronefs actuels par des porte-avions nouveaux pourraient ouvrir la voie à une coopération dans ce domaine ou à une " mutualisation " du groupe de porte-avions des deux pays.

Le porte-avions Foch ayant été vendu au Brésil, la disponibilité du groupe aéronaval ne pourra donc être assurée en permanence. Elle ne le sera notamment pas, pendant plusieurs mois, en 2004-2005, pendant la première indisponibilité périodique d'entretien et de réparation (IPER) du bâtiment et, en 2010 et 2011, pendant 18 mois à 2 ans pour une IPER plus importante.

* 13. En tout état de cause, la qualification aux chocs au catapultage et à l'appontage de certains équipements de série n'a pu être achevée et devra être reprise en 2001.