Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Défense: exposé d'ensemble et dépenses en capital

 

III. L'ARMÉE DE L'AIR

En régression de 0,1 % par rapport à 2000, le budget d'équipement de l'armée de l'air atteindra 18 813 millions de francs en crédits de paiement ; les autorisations de programme s'élèveront à 20 705 millions de francs, ce qui correspond à une augmentation de 14 %.

Crédits d'équipement de l'armée de l'air

(Millions de francs)

 

L.F.I. 2000

P.L.F. 2001

 

A.P.

C.P.

A.P.

C.P.

Études ..........................................

23,0

39,0

17,0

33,0

Espace et systèmes d'information et de commandement ....................


1 215,34


677,1


198,5


812,6

Forces nucléaires ..........................

505, 0

796,3

556,0

610,0

Équipements interarmées ..............

4 842,0

4 520,8

7 975,0

5 296,0

Equipements air ............................

4 387,0

5 709,3

5 184,0

5 196,0

Infrastructures ..............................

1 091,0

978,1

1 090,0

1 045,0

Soutien des forces et munitions ....

1 295,0

1 839,0

737,0

1 301,0

Entretien programmé du matériel .

4 777,0

4 252,3

4 926,0

4 395,0

Subventions ..................................

25,0

24,3

21,0

25,0

Total .................................

18 160,3

18 836,2

20 704,5

18 713,6

A. LES AVIONS DE COMBAT

L'armée de l'air recevra livraison des cinq derniers Mirage 2000 D. Douze Rafale seront commandés, mais aucune livraison n'est prévue.

Au total, fin 2000, les forces armées disposent de cinq Rafale en tout et pour tout, alors que la précédente loi de programmation militaire (1984-1988) évoquait le chiffre de 137 avions et le dossier de lancement du développement en 1989 celui de 66 avions.

Les livraisons sont désormais censées s'étaler jusqu'en 2019, soit trente ans après le lancement du développement.

Le programme Rafale air a été lancé en 1985. Le premier escadron de l'armée de l'air ne sera pas opérationnel avant 2005. Depuis 1992, les échéances du programme ont été retardées de 8 ans. Du même coup se réduit l'avance du Rafale par rapport à l'Eurofighter, dont les premières livraisons interviendront dès 2001 et qui sera commandé à 620 exemplaires. Un nouvel avion américain doit également entrer en service en 2008.

Les travaux d'industrialisation interrompus en 1995 et les travaux de fabrication interrompus en 1996 ont été repris à la suite d'une commande de 3 milliards de francs passée en 1997. La revue des programmes a entraîné un recul de 10 mois de la livraison des premiers avions destinés à l'armée de l'air et une diminution de 25 à 23 du nombre d'avions livrés à la fin de 2005. Ces retards successifs ont entraîné un renchérissement significatif du coût de développement, estimé aujourd'hui à 30 % par rapport au niveau figurant dans le dossier de lancement.

Le coût total du programme pour 234 appareils air et 60 appareils marine s'élève à 203 milliards de francs ; un quart du coût de développement étant assuré par les industriels, le coût budgétaire est de 190 milliards de francs.

Selon des estimations britanniques (National Audit Office), le coût global du programme Eurofighter pour 410 appareils serait de 345 milliards de francs.

Les crédits de paiement du programme armée de l'air atteindront 3 819 millions de francs en 2001.