Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Le budget de 2003 et son contexte économique et financier

 

2. L'inflexion volontariste mise en oeuvre par le gouvernement depuis l'été 2002

Dès lors, l'analyse de l'évolution des grands agrégats entre le projet de loi de finances pour 2003 et la loi de finances initiale pour 2002 répartit ceux-ci en deux catégories, celle des agrégats pour lesquels le gouvernement peut afficher son ambition, à la hausse comme à la baisse, et celle des rubriques dont il ne peut que constater et subir le poids des évolutions passées.

Dans la première catégorie figurent les dépenses civiles en capital, les dépenses militaires ordinaires et les dépenses militaires en capital, dont la forte augmentation, au-delà de l'évolution du PIB en valeur, traduit l'ambition et la détermination du gouvernement en la matière. De même, la modération des dépenses d'intervention publique, en-deçà de l'inflation prévue pour 2003, démontre la volonté du gouvernement de maîtriser ce poste de dépenses.

Evolution des grands agrégats en valeur (PLF 2003/LFI 2002)

Dans la seconde catégorie figurent en revanche l'évolution de la dette et des garanties de l'Etat, en hausse notable, mais aussi les moyens des services civils, dont la progression n'est encore qu'imparfaitement maîtrisée.