Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Le budget de 2003 et son contexte économique et financier

 

3. L'accroissement du poids de la dette publique brute française selon l'OCDE

En l'espace d'une décennie, le poids de la dette brute des administrations publiques françaises mesuré par l'OCDE aura augmenté de près de 15 points de PIB, alors qu'il s'est stabilisé en moyenne, au cours de la même période, chez nos principaux partenaires, ainsi que cela ressort du tableau ci-dessous.

Dette publique brute

(en points de PIB)

                   

Projections

 

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

France

51,6

55,3

59,3

62,3

64,7

65,0

64,6

64,1

64,8

65,6

65,7

Allemagne

47,4

47,9

57,1

60,3

61,8

63,2

60,9

60,8

60,3

61,3

60,9

Pays-Bas

78,8

75,7

77,2

75,2

69,9

66,8

63,1

56,0

53,2

50,8

49,0

Royaume-Uni

58,1

55,8

60,6

60,1

60,5

61,4

56,4

54,0

52,5

51,8

51,6

Zone euro

69,0

70,8

74,8

77,8

77,9

77,2

75,1

72,9

71,9

71,5

70,0

Union européenne

69,9

71,3

75,4

76,5

76,1

75,6

72,9

70,5

69,1

68,4

67,1

OCDE

71,0

72,1

74,5

75,6

75,2

75,5

75,2

72,8

73,5

74,5

74,7

Source : OCDE

Ainsi les chiffres de l'OCDE confirment le diagnostic émis : l'avantage comparatif dont notre pays bénéficiait s'est érodé tant par rapport à la moyenne des pays de la zone euro que par rapport à celles des pays de l'OCDE, comme cela ressort du graphique ci-dessous.

Evolution comparée de la dette publique brute en France et dans la zone euro

(en points de PIB)

Source : OCDE