Vous êtes ici : Travaux parlementaires > Rapports > Rapports législatifs


Retour Sommaire Suite

C. UNE CONTRIBUTION MAJEURE AU SEIN DE L'UNION

La France est le second pays contributeur du budget communautaire avec 17,3 % anticipés pour 2003, derrière l'Allemagne qui le finance à hauteur de 23 %, et devant l'Italie et le Royaume-Uni qui apportent 14,2 % des recettes. Le Royaume-Uni bénéficie depuis 1984 d'un mécanisme dérogatoire de correction, en ce que les deux tiers de son déséquilibre budgétaire constaté (entre sa contribution et les versements reçus de la Communauté) sont pris en charge par les autres Etats-membres, au premier rang desquels la France qui devrait financer 30,4 % du mécanisme selon le projet de budget pour 2003, devant l'Italie avec 25,6 %.


Evolution de la part de chaque Etat membre dans les ressources communautaires

(en %)

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

Tendance globale

Allemagne

31,4

29,2

28,2

25,1

25,5

24,8

24,4

23,4

23,0

æ

Autriche

2,6

2,6

2,8

2,5

2,5

2,4

2,6

2,3

2,3

æ

Belgique

4

3,9

3,9

3,8

3,9

3,9

4,4

3,9

3,8

æ

Danemark

1,9

1,9

2

2,1

2

1,9

2,2

2,1

2,1

ä

Espagne

5,4

6,4

7,1

7

7,6

7,3

8,2

8,3

8,2

ä

France

17,5

17,5

17,5

16,5

17

16,5

17,9

17,6

17,3

æ

Grèce

1,5

1,6

1,6

1,6

1,6

1,5

1,7

1,7

1,7

ä

Finlande

1,3

1,4

1,4

1,4

1,5

1,4

1,5

1,5

1,5

ä

Irlande

1

1

0,9

1,2

1,3

1,2

1,5

1,3

1,3

ä

Italie

9,5

12,7

11,5

12,9

13

12,5

14,4

14,5

14,2

ä

Luxembourg

0,3

0,2

0,2

0,3

0,2

0,2

0,3

0,2

0,2

à

Pays-Bas

6,4

6,2

6,4

6,2

6,2

6,2

6,8

5,9

6,0

æ

Portugal

1,3

1,4

1,4

1,4

1,5

1,4

1,6

1,5

1,5

ä

Royaume-Uni

13,6

11,6

11,9

15,2

13,4

15,8

9,6

12,9

14,2

à

Suède

2,4

2,8

3,1

2,9

2,8

3

2,9

2,6

2,7

à

Source : Commission européenne, rapports sur la répartition des dépenses opérationnelles de l'UE.

La part de la contribution française est demeurée relativement stable depuis huit ans, avec toutefois une remontée notable suivie d'une diminution sur la période 2000-2003, comme l'indique le tableau suivant :

Retour Sommaire Suite


Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli