Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Commerce extérieur

 

G. LA PLACE DES PME DANS LE COMMERCE EXTÉRIEUR FRANÇAIS

Sur les 2,4 millions d'entreprises en activité sur le territoire français, moins de 5 % participent aux exportations de biens. Parmi les 116.000 opérateurs recensés par les Douanes en 2000, les flux sont très concentrés sur un petit nombre d'intervenants. Comparées aux groupes et à leurs filiales, les PME indépendantes semblent jouer un rôle encore limité dans l'internationalisation de l'économie française, qui ne constitue cependant pas une exception au regard des Etats-unis ou des autres pays européens.

En 2000, les 10 premières entreprises exportatrices avaient assuré à elles seules 15,5 % des exportations totales de marchandises. De plus, les entreprises ayant exporté plus de 5 millions d'euros sur l'année représentaient 89,7 % des exportations totales, mais seulement 4,7 % des opérateurs. A l'opposé, les trois quart des exportateurs français avaient exporté pour moins de 250.000 euros et ne pesaient que pour 1,2 % du commerce extérieur.

Si les PME assuraient 41 % des exportations françaises en 2000, il convient de noter que la plupart d'entre elles appartiennent en réalité à un grand groupe, ce qui leur confère des moyens dont ne disposent pas leurs concurrentes indépendantes de même taille. Si l'on ne prend en compte que les PME indépendantes, leur contribution au commerce extérieur atteint à peine 21 %. On notera que les PME indépendantes réalisent 69 % de leurs exportations dans l'Union européenne, contribuant ainsi au quart des exportations françaises vers cette zone.