Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Commerce extérieur

 

3. Les grands contrats civils

Les grands contrats à l'exportation représentent environ 30 % des exportations françaises de biens d'équipement, soit 8 % de nos exportations totales.

Au premier semestre 2002, les grands contrats fléchissent de 21 % par rapport au semestre correspondant de 2001. Ce repli s'explique exclusivement par la chute des commandes dans le secteur aéronautique et spatial (- 37 %) du fait de la mauvaise orientation du marché américain lié à la crise du secteur aérien et au redémarrage hésitant de l'activité. Hormis les Etats-Unis, les commandes d'Airbus sont relativement soutenues. Les grands contrats civils hors aéronautiques, stimulés par les commandes du secteur énergétique, progressent de 10 % sur un an.

La valeur totale des grands contrats civils2(*) enregistrés au premier semestre 2002 s'élève à 11,3 milliards d'euros, en repli de 21 % par rapport au premier semestre 2001. Le montant cumulé des grands contrats sur les quatre derniers trimestres atteint ainsi 24 milliards d'euros, en recul de 5 % par rapport au trimestre précédent.

La baisse des grands contrats est imputable exclusivement à la branche aéronautique. Au premier semestre 2002, le total des grands contrats aéronautiques (5,8 milliards d'euros) recule de 37 % par rapport à la période correspondante de 2001. Ce mouvement reflète essentiellement la mauvaise santé du secteur aérien.

Le recul des grands contrats aéronautiques à destination des Etats-Unis est particulièrement net au premier semestre 2002. En effet, nos débouchés sont pénalisés par les incertitudes relatives à la reprise américaine et par la crise traversée par le secteur aérien. Les commandes aéronautiques en provenance du Japon, où l'économie reste chancelante, ont également tendance à se tarir. En revanche, les commandes aéronautiques soutiennent les grands contrats vers nos partenaires européens, de même que ceux avec les pays d'Asie en développement rapide, alors que les grands contrats civils hors aéronautique sont en retrait.

De façon paradoxale, les grands contrats passés avec les pays d'Amérique latine sont très soutenus tout au long des deux premiers trimestres de 2002. C'est également le cas avec les pays africains.

Le montant des grands contrats civils hors aéronautique, progresse au premier semestre 2002 de 10 % par rapport au premier semestre 2001, à 5,6 milliards d'euros, en raison principalement du niveau élevé des commandes dans le domaine des installations et équipements énergétiques (plate forme pétrolière en Angola, centrale électrique en Tunisie...).

Au premier semestre 2002, les grands contrats sont en baisse avec les Etats-Unis et l'Union européenne, mais sont mieux orientés avec la plupart des autres zones. Ce repli des grands contrats devrait avoir un effet sur nos ventes de biens d'équipement en 2003, compte tenu des délais de livraison d'environ un an en moyenne. Dans la seconde partie de l'année, le redressement de l'activité devrait s'accompagner d'un redémarrage des grands contrats.

Structure géographique des grands contrats civils en 2001 et en 2002 (en %)

Région

2001

2002 (1er semestre)

Union européenne

10,4

7,4

Autres pays européens

0,8

7,2

PECO et CEI

4,1

3,9

Amérique du nord

34,4

21,0

Amérique latine

3,3

9,0

Pays développés

6,2

0,1

Asie en développement

13,2

15,7

Autres pays d'Asie et d'Océanie

1,2

2,8

Proche et Moyen Orient

14,6

11,5

Afrique

10,0

20,1

Divers

1,6

1,2

Source : Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie

Evolution des contrats industriels civils au cours des dix dernières années 

(en milliards d'euros)

année

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

Contrats civils

8 ,6

9,8

9,3

9,5

8,8

8,8

12,6

9,3

10,8

11,3

Aéronautique

4,2

3,2

4,5

3,9

10,0

14,9

16,9

14,0

16,8

15,6

Total

12,8

13,0

13,8

13,5

18,8

23,7

29,5

23,3

27,6

27,0

Source : Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie

* 2 Les contrats militaires ne sont donc pas inclus.