Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Routes et sécurité routière

 

3. Des efforts à poursuivre et à amplifier

Au total, depuis 1997, les crédits consacrés à l'entretien et à la réhabilitation du réseau auront augmenté de plus de 28 %. Cette évolution a permis de combler partiellement l'insuffisance relevée par la Cour des comptes.

Mais les besoins restent importants. L'estimation globale des moyens financiers nécessaires à la remise en état du réseau national prenant en compte les chaussées, les ouvrages d'art et les équipements est de 2,3 milliards d'euros pour un patrimoine dont la valeur à neuf est estimée à plus de 122 milliards d'euros.

A cet égard, votre rapporteur estime que les personnels affectés aux domaines de l'entretien et de l'exploitation des routes sont essentiels car ils participent :

- à des tâches départementales, dans le cadre des conventions signées avec les conseils généraux en application de la loi du 2 décembre 1992,

- à des activités exercées pour le compte de l'Etat et des communes.

A titre indicatif, les équivalents emplois affectés à l'entretien et à des tâches d'exploitation du réseau routier national sont évalués à près de 10.000.

Le tableau ci-après donne les effectifs tous partenaires et toutes catégories confondus.

 

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

Réalisation de l'entretien et de l'exploitation de la route

27 800

26 900

25 540

24 830

24 180

22 300

21 970

21 550

Ingénierie de l'entretien de la route

3 290

3 620

4 150

4 390

4 590

4 990

4 820

4 770

Ingénierie de l'exploitation de la route

2 570

2 620

2 900

2 970

3 080

3 210

3 240

3 280

Ouvriers des parcs et ateliers (compte de commerce)

6 220

6 340

6 590

6 560

6 390

6 290

6 220

6 180

Total

39 880

39 480

39 180

38 750

38 240

36 790

36 250

35 780

Votre rapporteur spécial estime que les efforts doivent se poursuivre. La dotation budgétaire pour 2003 consolide les moyens d'engagement pour l'entretien et la réhabilitation du secteur routier. Il est important que ces moyens ne fassent pas l'objet de régulations en cours d'année.