Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Recherche et nouvelles technologies

 

3. Les avancées de la dualité

Le 29 janvier 2001 a été signé, pour trois ans, un protocole d'accord entre le ministère de la recherche et celui de la défense, dont le budget contribuait déjà depuis longtemps au financement des travaux, à finalité militaire, du CEA et, à caractère mixte, du CNES.

La DGA (délégation générale à l'armement) a accepté, lors de son dernier comité directeur, de participer aux réseaux de recherche et d'innovation technologiques existants.

Déjà de nombreux experts civils (notamment du CEA) sont associés à l'élaboration de la politique technologique de la Délégation et des coopérations sont poursuivies en matière spatiale (satellites de télécommunications, d'observation de la terre, projet de démonstrateur « essaim COMINT » d'écoute électromagnétique etc...)

La DGA contribue désormais, par ailleurs, aux études menées concernant les futurs lanceurs réutilisables ou à moteurs combinés.

Une participation militaire au programme européen Galiléo serait par ailleurs logique, mais risquerait d'en retarder encore le démarrage, déjà fort poussif.

Un rapprochement entre le CNES et l'ONERA19(*) (sous tutelle défense), qui est intéressé aux activités spatiales, pourrait, d'autre part, être envisagé.

Tout récemment, la DGA vient par ailleurs de décider de participer au nouveau pôle d'innovation Minatec20(*), spécialisé dans les micro et nanotechnologies, en cours de création autour du CEA/Léti à Grenoble.

Enfin, il existe des bourses DGA-CNRS pour la formation doctorale qui ont été augmentés en 2002.

Ces rapprochements entre recherche civile et militaire sont encourageants, même s'ils paraissent balbutiants en comparaison des synergies mises en oeuvre aux Etats-Unis (commandes massives à l'industrie, participation très importante de la DARPA au financement des activités de recherche fondamentale etc...)

* 19 ONERA : Office national d'Etudes et de recherches aérospatiales

* 20 Minatec associe une composante enseignement, une plate-forme de recherche et une structure de valorisation industrielle.