Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Conseil économique et social

 

2. Un lieu de colloques et de débats

Le Conseil accueille et organise des débats ou manifestations publics afin de communiquer sur les suites de ses travaux ou les grands problèmes de société.

Tout au long du second semestre 2001, le CES s'est beaucoup investi dans la célébration du centenaire de la loi de juillet 1901 sur la liberté d'association, en organisant des colloques.

Plus généralement, les « forum d'Iéna » réunissent 400 à 500 participants. Trois forums se sont tenus durant le 1er semestre 2002. Ils ont porté sur les thèmes suivants : « Les petites entreprises fragiles et nécessaires » ; « Quelles grandes infrastructures pour l'Europe de demain ? » ; « Science et conscience : que peut-on exiger de l'industrie de médicament ? ».

Par ailleurs, dans le cadre de la « Biennale du futur », la deuxième biennale du futur, sur le thème « Les âges de la vie : trajectoires personnelles, responsabilités collectives », vient de se tenir les 20 et 21 novembre 2002.

3. Un site Internet très visité mais souhaité plus efficient

Le site Internet (www.ces.fr) du Conseil économique et social, ouvert en juin 1999, vise à faire connaître l'institution (ses membres, son fonctionnement, son histoire), permet des recherches documentaires multicritères sur une période remontant à 1947 et informe en temps réel sur l'actualité, l'agenda et les travaux de cette assemblée.

Une réflexion est en cours pour revoir l'ergonomie du site, afin de fournir une information plus ciblée en fonction des publics et d'améliorer les liens.

Avec 5,2 millions de connexions en 2001, la fréquence de consultation a augmenté de 85 % par rapport à l'année précédente et progresse encore en 2002. Cette progression va de pair avec un élargissement du public des internautes : près de 34.000 en 2000, près de 54.000 en 2001, soit une augmentation de 60 %.

Le téléchargement des publications est également en forte évolution. Au 1er juillet 2002, 509 abonnés étaient identifiés contre 226 au 31 juillet 2001.