Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

2. La perte de notre « avantage comparatif » en matière de dette publique

Au cours de la dernière décennie, la France est passée, en matière d'endettement, du « trio de tête » de l'Union européenne au dernier tiers du peloton, puisqu'elle se situe aujourd'hui au dizième rang. Cette dégradation (+ 7 points de PIB) s'est produite alors que, dans le même temps, le niveau moyen d'endettement par rapport au PIB de l'Union européenne dans sa totalité, mais aussi de la zone euro, a fortement dimunué (respectivement - 8,2 points de PIB et - 7,1 points de PIB).

Il faut noter, d'une part, que la Grèce devrait afficher en 2004 un ratio d'endettement inférieur à 100 % et, d'autre part, que les futurs pays adhérents ont un niveau d'endettement croissant mais toujours très inférieur à celui de l'Europe des quinze.

Evolution du ratio de la dette par rapport au PIB dans l'Union européenne

 

1996

 

2002

 

2004*

Union européenne

72,6

Union Européenne

62,5

Union européenne

64,4

Zone euro

74,4

Zone euro

69,1

Zone euro

62.0

Pays de l'élargissement

 

Pays de l'élargissement

39,8

Pays de l'élargissement

44,6

 
 
 
 
 
 

1. Luxembourg

6,2

1. Luxembourg

8,1

1. Luxembourg

4,7

2. Royaume-Uni

52,7

2. Irlande

34,0

2. Irlande

33,8

3. France

57,1

3. Royaume-Uni

38,6

3. Royaume-Uni

40,5

3. Finlande

57,1

4. Finlande

42,7

4. Danemark

41,0

5. Allemagne

59,8

5. Danemark

45,2

5. Finlande

44,5

6. Portugal

62,7

6. Suède

31,1

6. Espagne

48,8

7. Danemark

65,1

7. Pays-Bas

52,6

7. Suède

51,4

8. Espagne

68,2

8. Espagne

54,0

8. Pays-Bas

55,5

9. Autriche

69,1

9. Portugal

58,0

9. Portugal

58,6

10. Irlande

74,3

10. France

59,1

10. France

64,3

11. Pays-Bas

75,2

11. Allemagne

60,8

11. Allemagne

65,0

12. Suède

76,0

12. Autriche

67,9

12. Autriche

65,2

13. Grèce

111,3

13. Grèce

104,8

13. Grèce

97,1

14. Italie

122,1

14. Belgique

105,4

14. Belgique

101,0

15. Belgique

130,9

15. Italie

106,7

15. Italie

106,1

* Prévisions de la Commission européenne du 29 octobre 2003

Source : Cour des comptes ; Commission européenne

En 2003, 2004 et 2005, la France devrait, avec l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal et le Royaume-Uni, faire partie des pays dégageant un solde primaire négatif, c'est-à-dire que leur déficit serait supérieur au montant de la charge annuelle de la dette. En d'autre termes, les dépenses de l'exercice n'y seraient pas entièrement financées par des recettes de l'exercice, mais par le recours à de nouveaux emprunts.

Solde primaire des administrations publiques dans l'Union européenne, aux Etats-Unis et au Japon

(en % du PIB)

 

1970-1990

1991-1995

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

Belgique

- 0,2

4,2

6,6

6,9

7,1

6,1

5,8

4,6

4,2

Danemark

4

4,4

8

6,8

7

5,4

4,2

4,3

4,7

Allemagne

0,2

0,1

2

4,7

0,4

- 0,4

- 1,1

- 0,7

- 0,2

Grèce

- 2,4

0,5

6,5

5,9

5,7

4,9

4,3

3,3

3,1

Espagne

- 1,1

- 1,0

2,4

2,5

2,8

2,8

2,6

2,5

2,5

France

0,5

- 1,2

1,6

1,8

1,7

0,1

- 0,9

- 0,6

- 0,4

Irlande

- 1,5

4,1

4,7

6,5

2,5

1,2

0,7

0,3

0,4

Italie

- 3,5

2,1

5

5,8

3,8

3,4

2,7

2,2

1,6

Luxembourg

-

2,1

3,8

6,6

6,4

2,7

- 0,4

- 2,0

- 2,4

Pays-Bas

1,1

2,4

5,1

6

3,4

1,5

0,4

0

0,2

Autriche

0,6

0,4

1,3

2,2

3,8

3,2

2,4

2,7

3,1

Portugal

- 0,9

1,4

0,4

0,4

- 1,1

0,3

0

- 0,6

- 1,0

Finlande

5

- 1,4

5,3

10

8

6,4

4,6

3,7

3,7

Suède

4,8

- 1,6

6,1

7,5

7,7

4,2

2,8

3,1

3,6

Grande-Bretagne

2

- 2,7

4

6,6

3,1

0,5

- 0,7

- 0,7

- 0,4

Union Européenne - 15

0,3

0

3,3

4,8

2,7

1,4

0,6

0,5

0,7

Euro

- 0,4

0,4

3

4,2

2,3

1,4

0,7

0,7

0,8

Pays de l'élargissement

-

-

- 0,1

- 0,3

- 0,8

- 2,4

- 2,2

- 2,5

- 1,6

Union Européenne - 25

-

-

3,2

4,6

2,6

1,2

0,5

0,5

0,6

Etats-Unis

0,4

0,4

4,6

5,2

2,9

- 0,4

- 2,2

- 2,6

- 2,4

Japon

1,3

2,7

- 3,8

- 4,2

- 2,9

- 3,7

- 3,7

- 3,5

- 3,3

Source : données chiffrées de la Commission européenne

On peut noter que l'Italie et la Belgique, les deux pays les plus endettés de l'Union européenne, dégagent des excédents primaires importants. Cela signifie, d'une part, que leur déficit est entièrement utilisé pour rembourser des emprunts antérieurs et, d'autre part, qu'une partie des recettes de l'exercice est également affectée au remboursement de ces emprunts.

Evolution du solde primaire des administrations publiques

(en points de PIB)

Source : données chiffrées de la Commission européenne

    retour sommaire suite