Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

D. L'ÉVOLUTION DE LA PART DE MARCHÉ MONDIAL DE LA FRANCE

La part de marché mondiale de la France dans les échanges de marchandises s'est établie, selon l'OMC, à 5,1 % en 2003, comme en 2002. Depuis 2000, elle est stable proche de son niveau des vingt dernières années. Elle s'inscrit en diminution par rapport au début de la décennie, période à laquelle elle se situait près de 6 %.

L'évolution de la part de marché mondiale en valeur d'un pays reflète en effet non seulement sa compétitivité intrinsèque et son engagement commercial vers les zones économiquement dynamiques, mais aussi la variation des prix des marchandises échangées : l'effet de valorisation des échanges, qui incorpore les fluctuations des différentes monnaies et l'évolution des prix mondiaux des marchandises échangées, sous-évalue mécaniquement la part de marché des pays dont la monnaie se déprécie, comme de ceux qui exportent peu de biens dont le prix monte.

Ainsi, si l'observation de l'évolution des parts de marché en valeur calculées par l'OMC est utile, le ministère de l'économie, des finances et de l'industrie précise qu'il « semble nécessaire de la compléter par un examen de l'évolution de la part de marché en volume, qui n'est pas affectée par la variation des prix des marchandises échangées et qui positionne notre pays par rapport à ses concurrents développés ».

Part de marché mondiale de la France et de ses principaux partenaires

(en %)

 

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

France

5,9

5,8

5,8

5,7

5,4

5,8

5,7

5,1

5,2

5,1

5,1

Allemagne

10,1

9,9

10,1

9,7

9,2

9,9

9,5

8,6

9,3

9,5

10,0

Royaume-Uni

4,8

4,7

4,6

4,8

5,0

5,0

4,8

4,4

4,4

4,3

4,3

Italie

4,5

4,4

4,5

4,7

4,3

4,5

4,1

3,7

3,9

3,9

3,9

Etats-Unis

12,3

11,9

11,3

11,6

12,4

12,4

12,1

12,1

11,8

10,8

9,7

Japon

9,6

9,2

8,6

7,6

7,5

7,1

7,4

7,5

6,5

6,5

6,4

Source : organisation mondiale du commerce

La part de marché relative en volume vis-à-vis de nos partenaires de l'OCDE dans le secteur des produits manufacturés aurait marqué une stabilisation en début d'année 2004.

Les parts de marché relatives de la France rapportent les exportations de la France à celles d'un groupe de 24 pays de l'OCDE. Elles sont calculées en volume, en déflatant la valeur des biens exportés par un indice de prix d'exportation, se rapportant à une année de base. Elles se rapportent aux produits manufacturés.

Parts de marché relatives en volume de 1994 à 2004 par rapport aux 24 pays de l'OCDE

Source : direction de la prévision

Après les sensibles pertes subies en 2002 et 2003, la part de marché relative de la France en volume se serait stabilisée au premier semestre 2004 à 7,5 %, proche du niveau moyen observé depuis 1994, soit 7,7%.

    retour sommaire suite