Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de règlement des comptes et rapport de gestion pour l'année 2007 : Exposé général et examen des articles

 

b) Les facteurs qui affectent la comparaison avec 2006

Mais il convient de tenir compte de facteurs qui affectent la signification de cette comparaison.

Rappelons que l'exercice 2006 avait été marqué par l'incidence de la modification du calendrier de versement des pensions des agents de l'Etat dont l'impact avait majoré de 3,3 milliards d'euros les dépenses, ce qui relativise une amélioration qui ne serait plus, dans cette optique, de 4,3 milliards d'euros mai simplement d'un milliard d'euros.

Résultats budgétaires 2000-2008 (hors FMI et FSC)

(en milliards d'euros)

Source : Cour des comptes ; MINEFE

c) Un solde primaire tout juste à l'équilibre

Le solde primaire du budget est la différence entre les recettes et les dépenses hors charge de la dette.

Depuis 2006, le budget de l'Etat est en équilibre primaire. Il y a là un résultat appréciable mais à l'évidence fragile car le chiffre comptable pourrait être corrigé pour tenir compte de certaines charges actuellement ignorées.

En outre, il faut rappeler que la hausse des taux d'intérêt et de l'inflation (eu égard au poids des intérêts indexés) devrait accroître le service de la dette et donc rendre plus difficile à équilibrer le solde primaire.

Evolution du solde primaire

(en milliards d'euros)

Source : Cour des comptes ; MINEFE