Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2009 : Sécurité

 

3. La confirmation de la baisse de la délinquance : 136.295 faits constatés en moins

La baisse de la délinquance, sous toutes ses formes, est le premier objectif de la présente mission. La performance en l'espèce est mesurée par l'évolution du nombre de crimes et délits constatés, tant en zone police qu'en zone gendarmerie.

De ce point de vue, on observe un recul de la délinquance constatée en 2008 compris entre - 2 % et - 3 % (prévision actualisée) en zone police et de - 3 % en zone gendarmerie. Au total, le nombre de crimes et délits constatés est passé de 3.725.588 en 2006 à 3.589.293 en 2007, soit une baisse de 136.295 faits constatés.

La délinquance de voie publique (cambriolages, vols d'automobiles, vols à la roulotte, destructions et dégradations de biens...) suit également une évolution à la baisse, bien qu'un peu plus marquée. En effet, elle est passée de 1.313.766 faits constatés en 2006 à 1.206.407 en 2007 en zone police (- 107.359, soit - 8,2 %), et de 444.098 faits constatés en 2006 à 423.353 en 2007 en zone gendarmerie (- 20.745, soit - 4,7 %), soit une réduction d'ensemble de 128.104 faits constatés (- 7,3 %).

Le taux d'élucidation global a, parallèlement, enregistré une progression importante en zone police : 34,18 % en 2007 (contre 31,61 % en 2006). Ce bon résultat est, notamment, lié à la montée en puissance de la police technique et scientifique, via le fichier national automatisé des empreintes digitales (FNAED) et le fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG), qui intervient en appui du travail d'investigation des services de police.

En zone gendarmerie, ce taux d'élucidation s'élève à 41,1 % en 2007 (contre 41,5 % en 2006).

4. La poursuite de la lutte contre l'insécurité routière

Les résultats en matière de sécurité routière sont également satisfaisants. En zone police, le nombre d'accidents, qui avait augmenté de 3,56 % en 2007, est orienté à la baisse en 2008, entre - 1 % et - 3 % après actualisation. De même, le nombre de tués, qui avait progressé de 0,77 % en 2007, devrait connaître une réduction comprise entre - 2 % et - 5 % en 2008.

En zone gendarmerie, la décrue est encore plus marquée, tant pour le nombre d'accidents (- 10,6 % en 2006, - 4,9 % en 2007 et - 5 % en 2008) que s'agissant du bilan en nombre de tués (- 11 % en 2006, - 3 % en 2007 et - 7 % en 2008).