Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2009 à 2014 et portant diverses dispositions concernant la défense

 

2. Les hélicoptères de manoeuvre : un déficit capacitaire annoncé

L'aéromobilité constitue une faiblesse capacitaire identifiée de longue date. Des arbitrages déjà anciens ont retenu l'échéance 2011 pour la livraison dans les forces terrestres du nouvel hélicoptère de manoeuvre NH90, qui est entré en service dans l'armée allemande en 2006. Le déficit prévisible, lié au vieillissement du parc Puma, dont l'âge moyen dépasse 38 ans, a été aggravé par le report ou l'abandon d'opérations de rénovation destinées à moderniser les matériels en service, même si la livraison depuis 2006 de 14 hélicoptères EC725 Caracal, notamment pour les forces spéciales, compense en partie cette dégradation.

Grâce au plan de relance, la commande de 5 Caracal supplémentaires, non prévus en programmation, a été passée en avril 2009, pour des livraisons prévues entre fin 2010 et début 2012.

Par ailleurs, la rénovation des Cougar de l'armée de terre (24 hélicoptères) et de l'armée de l'air (3 appareils) doit s'engager cette année pour des livraisons des appareils rénovés à compter de 2012.

Le redressement des capacités aéromobiles est subordonné à l'entrée en service du NH90 dans les forces terrestres, toujours programmée en 2011, alors que la version navale de cet appareil a connu un important retard.

Une commande de 22 NH90 en version terrestre est intervenue en toute fin d'année 2008, complétant celle portant sur 12 appareils passée en 2007. Le projet de loi prévoit 23 livraisons sur la période 2011-2014, puis 48 entre 2015 et 2020, la cible totale finale étant actuellement de 133 appareils couvrant la totalité du parc d'hélicoptères de manoeuvre de l'armée de terre. En 2011, une seule livraison est prévue, 6 appareils étant attendus en 2012. La cadence de livraison s'établit ensuite à 8 hélicoptères par an. Etant donné cet échéancier, la première capacité opérationnelle n'interviendra réellement qu'en 2013, en fin de programmation.

Le NH90 naval doit quant à lui remplacer les Super Frelon de la marine, pour les missions de soutien de force navale à la mer et de sauvegarde maritime, puis les Lynx pour assurer, à partir des futures frégates, les missions de sûreté de force navale (notamment lutte anti-sous-marine et lutte anti-navires). Le programme a connu d'importantes difficultés industrielles. Les premières livraisons étaient attendues en 2005. Elles n'interviendront qu'en fin d'année 2009 ou en 2010, le projet de loi n'apportant pas de précision à ce sujet. L'arrivée du NH90 naval est particulièrement attendue pour remplacer les Super Frelon, qui accusent un âge moyen de près de 40 ans. Un Caracal de l'armée de l'air est déployé depuis cet hiver en Bretagne pour les suppléer en cas de besoin.