Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances rectificative pour 2010

 

4. La priorité donnée à la recherche

Contrairement à ce que le niveau élevé des dotations non consomptibles prévues pour l'université (9 milliards d'euros) pourrait laisser attendre, le présent projet de loi donne la priorité non à l'université, mais à la recherche.

En effet, ces dotations correspondent à des dépenses annuelles de l'ordre de seulement 400 millions d'euros. En revanche, dans le cas de la recherche (publique ou privée), les moyens prévus (en incluant les dotations en capital, prêts et avances remboursables) sont de l'ordre 2,5 milliards d'euros par an de 2010 à 2014, comme le montre le graphique ci-après.