Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi portant création du contrat de génération

30 janvier 2013 : Contrat de génération ( rapport - première lecture )
d) Mettre en place des outils statistiques performants

Il est nécessaire que la Dares dispose de statistiques quasiment en temps réel pour qu'un pilotage fin et efficace de la mise en oeuvre du contrat de génération soit assuré.

L'établissement rapide de statistiques suppose une remontée d'information fiable de la part des Direccte et des Urssaf.

De nombreuses personnes auditionnées ont mis en avant l'expérience finlandaise qui permet d'objectiver les résultats qu'entraînent les politiques en faveur des seniors.

e) Encourager les actions de formation pour les salariés peu qualifiés de plus de quarante-cinq ans

Les accords collectifs et les plans d'action « contrat de génération » doivent comprendre des mesures en faveur des salariés peu qualifiés de plus de quarante-cinq ans.

La majorité des personnes auditionnées par votre rapporteure ont souligné que cette catégorie de salariés était le « parent pauvre » de la formation professionnelle en France. Ce sont ces salariés qui sont le plus souvent victimes des licenciements pour motif économique et qui peinent ensuite à se réinsérer sur le marché du travail.

Le maintien en emploi des seniors de plus de cinquante-sept ans sera facilité si tous les efforts de formation sont engagés dès aujourd'hui en direction des salariés âgés de plus de quarante-cinq ans.