Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 1996 : Technologies de l'information et poste

 

II. LES MOYENS DE LA POLITIQUE SPATIALE

Les crédits affectés à l'espace sont de deux ordres :


· les crédits du Centre national d'études spatiales, soit dans le projet de loi de finances pour 1996 :

6.980 millions de francs en autorisations de programme

8.132 millions de francs en dépenses ordinaires et crédits de paiement.


· les crédits de diffusion des technologies du secteur spatial inscrits sur l'article 10 du chapitre 66-01, soit pour 1996 :

80 millions de francs en autorisations de programme et en crédits de paiement.

Les crédits affectés au CNES devraient se répartir de la manière suivante en 1996 :

(en millions de francs)

Votre rapporteur se félicite du maintien de ces crédits dans le contexte budgétaire actuel. Il souligne à nouveau l'importance de l'impact notamment technologique de l'industrie spatiale sur le reste de l'activité économique.