Allez au contenu, Allez à la navigation



 



Retour Sommaire Suite

II. PRÉSENTATION PAR AGRÉGATS

La présentation par agrégat montre une progression légère des dépenses d'administration générale, de 1,4%, une progression plus significative des dépenses en faveur de la jeunesse et de la vie associative de 3,4% et une régression des dépenses en faveur du sport, qui diminuent de 3,6%.

La diminution des crédits associés à la coupe du monde de football explique l'évolution de l'agrégat "sport" pour 1998.

A. LES CRÉDITS DE L'AGRÉGAT "ADMINISTRATION GÉNÉRALE"

Ces crédits atteindront 964 millions de francs en 1998, en augmentation de 1,4 % par rapport à 1997.

Cette augmentation s'explique principalement par la hausse des dépenses de personnel de 8 millions de francs sur le titre III (dont 2,5 millions de mesures nouvelles) et la hausse de 8 millions de francs des investissements de l'Etat au titre de l'équipement de ses établissements publics (24 millions de francs de mesures nouvelles).

B. LES CRÉDITS DE L'AGRÉGAT "JEUNESSE ET VIE ASSOCIATIVE"

Ils s'élèveront à 730 millions de francs en 1998, en hausse de 3,4% par rapport à 1997 après une diminution de 4,1% en 1997 et 7,3% en 1996.

L'augmentation des crédits concernera particulièrement le chapitre 43-90, en hausse de 12 millions de francs, et notamment les actions partenariales qui progresseront de 35 millions de francs pour atteindre 277 millions de francs.

C. LES CRÉDITS DE L'AGRÉGAT "SPORTS ET ACTIVITÉS SPORTIVES"

Ces crédits s'élèveront à 1,2 milliards de francs, en baisse de 7,7% par rapport à 1997.

Cette baisse résulte essentiellement de la diminution des crédits consacrés à la coupe du monde pour 212 millions de francs, qui étaient inscrits sur le chapitre 43-91 du titre IV. Cette très forte diminution n'est qu'en partie compensée par la hausse des crédits consacrés à la promotion du sport et de la pratique sportive pour 66 millions de francs.

Les crédits nouveaux permettront d'améliorer l'encadrement sportif (contrats de préparation olympique), de renforcer la lutte contre le dopage et de développer les contrats d'insertion des sportifs de haut-niveau (4 millions de francs de mesures nouvelles sur le titre IV).

De plus, les dépenses en capital inscrites à l'agrégat "sport" augmenteront fortement avec un triplement des autorisations de programme, résultant essentiellement de la dotation exceptionnelle aux stades de province organisateurs de la Coupe du Monde.

Enfin, il faut souligner l'accroissement du financement européen : pour 1998, les crédits du Fonds social européen destinés au chapitre 43-91 représenteront 20,3 millions de francs contre 11,6 millions seulement en 1997. Ces crédits correspondent à 5 % du chapitre.

Retour Sommaire Suite