Allez au contenu, Allez à la navigation



Politique européenne de l'énergie

 

4. Promouvoir l'efficacité énergétique dans la coopération internationale

L'Union européenne a dans le domaine de l'efficacité énergétique une expérience à faire valoir au niveau international, puisqu'elle est trois à quatre fois plus efficace en terme d'intensité énergétique que les pays de l'ex-Union soviétique ou du Moyen-Orient.

L'efficacité énergétique fait déjà partie des actions de coopération internationale de l'Union européenne avec ses partenaires, qu'il s'agisse de pays industrialisés tels que les États-Unis, de pays en transition tels que la Russie, ou de pays en voie de développement tels que la Chine et l'Inde.

Les entreprises européennes qui ont développé de nouvelles technologies d'efficacité énergétique sont maintenant bien placées pour gagner de nouveaux marchés dans les pays tiers. La technologie européenne est en première ligne et occupe une place stratégique dans la concurrence mondiale dans la plupart des secteurs liés à l'efficacité énergétique, notamment les turbines, les technologies du chauffage urbain et de la production combinée de chaleur et d'électricité, les appareils domestiques et les matériaux de construction. Des efforts soutenus pourraient consolider le rôle de l'industrie européenne comme leader mondial dans ce domaine, et contribuer à renforcer l'avantage compétitif de l'Europe dans le secteur de l'énergie.

Le premier volet de la coopération internationale consistera pour l'Union européenne à travailler avec les pays industrialisés, en particulier les pays de l'OCDE réunis au sein de l'Agence Internationale de l'Énergie (AIE), pour mettre au point des plans d'efficacité énergétique.

Le second volet sera la politique de développement. Avec leurs économies comparativement faibles, les pays en développement sont extrêmement vulnérables aux augmentations des prix de l'énergie. Dans le même temps, ceux-ci sont souvent confrontés à des pertes importantes tant au niveau de la production et de la distribution, qu'au niveau des utilisateurs finaux. Le potentiel d'amélioration de l'efficacité énergétique dans le cadre du développement social et économique des pays ACP est significatif.

Dans la perspective de lutte contre le changement climatique, l'Union européenne devra soutenir le déploiement dans les pays en développement du « mécanisme pour un développement propre » (MDP) prévu par le protocole de Kyoto, qui offre une opportunité basée sur le marché de favoriser les investissements dans les technologies faiblement émettrices de gaz à effet de serre dans ces pays.