Allez au contenu, Allez à la navigation



Filière arboricole

 

3. Des éléments de conjoncture économique défavorables

Deux éléments économiques conjoncturels pèsent de façon importante sur la compétitivité de la filière : le coût de l'énergie et la parité euro/dollar.

Facteur aggravant ces dernières années, l'augmentation spectaculaire des cours du pétrole a provoqué un renchérissement du fuel à usage agricole, accroissant substantiellement les coûts de production d'un secteur où le machinisme est largement développé, même si le recours à des techniques de plantation ou de récolte manuelles reste encore important.

Parallèlement, les niveaux élevés de parité euro/dollar observés depuis l'introduction de la monnaie européenne en janvier 2002 pèsent sur les exportations. La mise en place d'une union monétaire, en rendant désormais impossible toute dévaluation compétitive, a par ailleurs incité des pays comme l'Espagne et l'Italie à recourir à une dévaluation sociale4(*).

* 4 Voir supra.