Allez au contenu, Allez à la navigation



Quels changements d'assiette pour les prélèvements fiscaux et sociaux ? (annexe - prélèvements obligatoires, un état des lieux)

 

II. LA FISCALITÉ DES ENTREPRISES

1. Le taux d'imposition des entreprises de nos principaux partenaires

Taux d'imposition des entreprises

(en %)

 

2007

2006

2005

Pays

Taux

nominaux

Taux

apparents

Taux

nominaux

Taux

apparents

Taux d'imposition implicite sur le capital des entreprises

Allemagne

26,37

38,7

26,37

38,7

ND

Autriche

25

25

25

25

21,4

Belgique

34

34

34

34

23,7

Bulgarie

10

10

15

ND

ND

Chypre

10

10

10

10

ND

Danemark

28

28

28

28

27,9

Espagne

32,5

32,5

35

35

41,2

Estonie

28,2

22

28,2

23

6,2

Finlande

26

26

26

26

18,3

France

33,33

34,4

33,33

34,4

29,1

Grèce

25

25

29

29

ND

Hongrie

20

18,6

16

17,5

ND

Irlande

12,5

12,5

12,5

12,5

ND

Italie

33

37,3

33

37,3

20,7

Lettonie

15

15

15

15

ND

Lituanie

15

18

15

19

7,8

Luxembourg

22

29,6

22

29,6

ND

Malte

35

35

35

35

ND

Pays-Bas

25,5

25,5

29,6

29

13,2

Pologne

19

19

19

19

22,4

Portugal

26,5

26,5

27,5

27,5

ND

Rep Tchèque

24

24

24

24

26

Roumanie

16

16

16

ND

ND

Royaume-Uni

30

30

30

30

18,6

Slovaquie

19

19

19

19

23,3

Slovénie

23

23

25

25

ND

Suède

28

28

28

28

ND

Moyenne non pondérée UE 27

23,9

24,5

24,5

25,5

24,4

Etats-Unis

35

39

35

39

ND

Japon

30

39

30

39

ND

Source : DLF pour taux nominaux 2006 et 2007, Eurostat Taxation trends in the European Union 2007 pour taux apparents 2006 et 2007 et taux implicite 2005

ND = non déterminé

Les taux indiqués pour le Luxembourg, les Pays-Bas, le Royaume Uni et les Etats-Unis sont les taux maximum d'imposition.

Le taux apparent prend en compte les impôts locaux moyens et les contributions additionnelles venant s'ajouter au taux nominal d'IS (taux affiché en fiscalité nationale).

Le taux d'imposition implicite sur le capital des entreprises est le rapport observé entre les impôts assis sur les bénéfices et les revenus du capital financier des entreprises et une estimation du revenu des entreprises (excédent brut d'exploitation plus revenu financier).

2. Le taux d'impôt des sociétés de nos principaux partenaires

Taux nominal d'impôt sur les sociétés (fiscalité nationale et locale)5(*)

(en %)

Pays

1982

1985

1988

1991

1994

1997

2000

2003

2007

Allemagne

62

63

63

59

54

57

52

40

38,7

Australie

50

50

39

39

33

36

34

30

30

Autriche

61

61

61

39

34

34

34

34

25

Belgique

45

45

43

39

40

40

40

34

34

Canada

45

45

39

36

34

36

36

36

36

Espagne

33

35

35

35

35

35

35

35

32,5

Etats-Unis

50

50

38

38

39

39

39

39

39

Finlande

60

60

50

40

25

28

29

29

26

France

50

50

42

34

33

42

38

35

33,33

Grèce

43

44

44

40

40

40

40

35

25

Irlande

50/10

50/10

47/10

43/10

40/10

36/10

24/10

12,5/
10

12,5/
10

Italie

39

46

46

48

52

50

41

38

38

Japon

55

56

55

51

50

50

41

41

39

Norvège

51

51

51

51

28

28

28

28

28

Pays-Bas

48

43

42

35

35

35

35

35

25,5

Portugal

55

55

46

40

40

40

35

33

26,5

Royaume-Uni

52

40

35

33

33

31

30

30

30

Suède

60

60

52

30

28

28

28

28

28

Suisse

35

35

35

35

35

35

34

34

24

Irlande : le taux de 10 % retenu dans ce tableau correspond à l'imposition des sociétés exerçant une activité de vente de biens fabriqués en Irlande. Figure également dans le tableau le taux de droit commun.

Source : DLF

Source : OCDE, Bretin (2002), repris dans le rapport du CAE : La France est-elle compétitive ? (2003) ; compléments pour 2003 : DLF. Moyenne UE non pondérée. Taux du gouvernement central pour les fédérations. Taux maximal des grandes entreprises en cas de progressivité du barème ou de barèmes différents pour les PME et les grandes entreprises

Taux nominaux d'imposition des bénéfices (fiscalité locale et nationale)

(en %)

 

1982

1985

1988

1991

1994

1997

2000

2003

2007

Moyenne du groupe F, It, All, Benelux

48,8

49,4

47,2

43

42,8

45,4

41,2

36,4

32,6

Moyenne des autres pays de l'UE

46,7

45,6

41,6

33,4

30,6

30,7

30,1

29,6

25,9

Tableau repris de 1982 à 2003 et complété pour 2007 avec les chiffres UE 15

Evolution des taux nominaux d'impôt sur les sociétés dans l'Union européenne, aux

Etats-Unis et au Japon (impôt national)

 

1986

1991

1995

1998

2001

2003

2007

différence

1986-2007

Allemagne

56

50/36

45/30

45/25

25

26,37

26,37

-29,6

Autriche

50

30

34

34

34

34

25

-25,0

Belgique

45

39

39

39

39

34,5

34

-11,0

Danemark

50

38

34

34

30

30

28

-22,0

Espagne

35

35

35

35

35

35

32,5

-2,5

Finlande

33

23

25

28

29

29

26

-7,0

France

45

42

33,3

41,6

36,4

35,4

33,3

-11,7

Grèce

49

46

35/40

35/40

35

35

25

-24,0

Irlande

47

43

38

32

20

12,5

12,5

-34,5

Italie

36

36

36

37

36

33

33

-3,0

Luxembourg

40

33

33

30

30

22

22

-18,0

Pays-Bas

42

35

35

35

35

34,5

25,5

-16,5

Portugal

42/47

36

36

34

32

27,5

26,5

-20,5

Royaume-Uni

35

34

33

31

30

30

30

-5,0

Suède

52

30

28

28

28

28

28

-24,0

Moyenne non pondérée UE15

44

36,7

34,7

34,9

32

29,8

23,9

-18,8

Etats-Unis

46

34

35

35

35

35

35

-11,0

Japon

50

50

47,5

46,4

46,4

30

30

-20,0

Source : DLF

Le taux nominal est le taux affiché au niveau national.

Taux nominaux d'IS des derniers adhérents à l'UE

(en %)

Pays

2004

2007

Bulgarie

19,5

10

Chypre

10

10

Estonie

0 sur bénéfices réinvestis

0 sur bénéfices réinvestis

35,15

sur montant net distribué

28,2

sur montant net distribué

Hongrie

18

20

Lettonie

19

15

Lituanie

15

15

Malte

35

35

Pologne

19

19

République Tchèque

28

24

Roumanie

25

16

Slovaquie

19

19

Slovénie

25

23

Source : DLF

* 5 Hors IFA, CRL, CAD et CSB.