Allez au contenu, Allez à la navigation



Construire le cinquième risque : le rapport d'étape (rapport)

 

c) La France dans la moyenne européenne

Si les comparaisons internationales ne sont pas aisées en raison des définitions différentes de la dépendance et de la multiplicité des acteurs institutionnels concernés, la direction générale du trésor et de la politique économique (DGTPE)8(*) estime néanmoins que la France se place, s'agissant des dépenses publiques destinées à la prise en charge de la dépendance, au niveau du Royaume-Uni et de l'Allemagne. Seuls les pays scandinaves consacrent, en Europe, un effort public plus important que la France en la matière.

La DGTPE se fonde, à cet égard, sur les données chiffrées mentionnées dans le rapport d'Hélène Gisserot sur les perspectives financières de la dépendance des personnes âgées à l'horizon 2025, rapport auquel la DGTPE a apporté son concours. Elle n'a pas procédé, depuis, à de nouvelles études.

Comparaison des efforts publics consacrés à la prise en charge de la dépendance en Allemagne, en Suède et au Royaume-Uni

(en points de Pib)

 

Allemagne

Suède

Royaume-Uni

Dépense totale

1,35

2,89

1,37

Dépense publique

0,95

2,74

0,89

Dépense privée

0,40

0,15

0,48

Source : OCDE 2005, cité par le rapport d'Hélène Gisserot,
« Perspectives financières de la dépendance
des personnes âgées à l'horizon 2025 » - Mars 2007

* 8 Audition du 30 janvier 2008.