Allez au contenu, Allez à la navigation



L'Airbus militaire A400m sur le « chemin critique » de l'Europe de la défense

 

B. DES SPÉCIFICATIONS INSATISFAITES

1. Les spécifications des systèmes de navigation

Les retards sur le système de propulsion, mis en avant par les médias, pourraient cependant ne pas être les seuls responsables du retard de la première livraison. En effet, la situation des systèmes de navigation est au moins aussi préoccupante.

Quatre systèmes en particulier présentent, selon les industriels, des retards importants :

- le Flight Management System (FMS) ;

- le GPS Air Data Inertial Reference System (GADIRS) ;

- le Terrain-Reference Navigation System (TRN) ;

- le Terrain masking low level flight (TM-LLF)12(*).

Le tableau ci-après présente brièvement ces différents systèmes.

Les systèmes de navigation de l'A400M qui, selon les industriels, présentent des retards

Système

Brève présentation de la fonction

Industriel

Capacités concernées par le retard

Proposition d'AMSL

Flight Management System (FMS)

Système d'aide à la gestion du vol : calcule la route de l'avion, ses performances (altitude, vitesse), la consommation de carburant, etc. Un FMS est aujourd'hui indispensable pour évoluer dans l'espace aérien civil. Le niveau de complexité du FMS de l'A400M est celui d'un avion de ligne de dernière génération qui intègre de surcroît une partie de la gestion des fonctions militaires (calcul du vol basse altitude, du largage...).

Thalès

Capacités opérationnelles initiales (IOC)

Révision des spécifications à la baisse

GPS Air Data Inertial Reference System (GADIRS)

Système qui, en synthétisant les informations issues du GPS, des capteurs anémo-barométriques et des centrales à inertie, élabore la position de l'avion en trois dimensions.

Sagem

-

Terrain-Reference Navigation System (TRN)

Système qui calcule la position géographique de l'avion en comparant sa hauteur réelle par rapport au sol à un fichier numérique de terrain, sans recourir au GPS, dont le signal est contrôlé par le Department of Defense américain et peut être brouillé par l'ennemi.

Préequis obligatoire pour l'option TMLLF.

EADS Military Air Systems

Capacités opérationnelles finales (SOC)

Suspension jusqu'à disponibilité des technologies requises

Terrain masking low level flight (TM-LLF)

Vol automatique en suivi de terrain. Optimise la trajectoire en basse altitude pour tirer le meilleur profit possible des masques offerts par le relief vis-à-vis des radars ennemis.

Option non retenue par la France.

Les deux premiers systèmes (FMS et GADIRS) sont indispensables aux capacités opérationnelles initiales de l'avion. EADS a indiqué souhaiter que les spécifications du FMS soient revues à la baisse.

Les problèmes affectant les deux autres systèmes (TRN et TM-LLF) sont d'une autre nature. Ces deux options relèvent d'une technologie sophistiquée n'existant sur aucun autre avion de transport tactique et ne sont pas indispensables pour que l'A400M puisse accomplir ses missions.

EADS considère que le TRN et le TM-LLF sont à ce jour techniquement irréalisables : le premier pour des raisons de fiabilité tenant notamment aux imperfections des capteurs, le second à cause d'une complexité incompatible avec la capacité de calcul à bord.

Le retard final du programme dépend donc de l'abandon éventuel par les Etats de ces spécifications. Le TM-LLF est une option non demandée par la France.

* 12 Le TM-LLF est une option qui n'a pas été demandée par la France.