Allez au contenu, Allez à la navigation



Prélèvements sociaux : les limites de l'attentisme

 

D. UN TAUX DE COUVERTURE DES DÉPENSES PAR LES RECETTES TRÈS DÉFAVORABLE

En 2008, 97,6 % des dépenses de l'ensemble des régimes de base de sécurité sociale sont couvertes par les recettes. Pour le seul régime général, ce ratio atteint 96,6 %.

Cela correspond à une simple consolidation du redressement amorcé en 2006 et 2007, malgré les premières conséquences sur les recettes du ralentissement de l'activité économique.

Les perspectives pour 2009 et 2010 sont, elles, très défavorables, le ratio d'adéquation des recettes aux dépenses devant passer, pour le régime général, à 92,5 % en 2009 et à 90,4 % en 2010, en raison de la très forte dégradation des recettes due à la crise économique et financière.

Pour le régime général, ce taux d'adéquation est même inférieur et passera au-dessous de 90 % en 2010. Deux branches, la vieillesse et la maladie, ont un taux proche de 89 %.

Taux de couverture des dépenses par les recettes

 

Branche maladie

Branche
AT-MP

Branche famille

Branche vieillesse

Régime général

2009

92,7 %

94,6 %

94,9 %

91,8 %

92,8 %

2010

89,2 %

93,3 %

92,7 %

89,0 %

89,7 %

La conséquence de ces évolutions est l'aggravation rapide des déficits et donc l'accumulation d'une nouvelle dette sociale.