Allez au contenu, Allez à la navigation



Les effets sur la santé et l'environnement des champs électromagnétiques produits par les lignes à haute et très haute tension

 

b) L'action polémiste de Paul Brodeur

La question allait toutefois quitter le terrain scientifique pour être approprié par un polémiste américain, le journaliste Paul Brodeur qui travaillait à l'époque au magazine The New Yorker. Son approche du sujet allait marquer le débat.

Il va publier une série de livres qui vont installer dans le public et les médias l'idée qu'il y aurait une vérité cachée, un complot dont la santé publique serait la victime.

Le premier est publié en 1977, et donc avant l'étude de Nancy Wertheimer. Il s'intitule : The zapping of America, Microwaves, their deadly risk and the cover up, ou comment l'élite cache sciemment au peuple américain le risque mortel des champs électromagnétiques.

Il publiera un second livre en 1989, rassemblant les articles parus dans le New Yorker suite à la polémique provoquée par son premier livre et l'étude de Nancy Wertheimer. Il était intitulé Currents of death.

Un troisième livre sera publié en 1993 : The great power line cover up. How the utilities and Government are trying to hide the cancer hazarded posed by electromagnetic fields.