Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche et innovation en Europe : un pas décisif ?

26 juillet 2012 : Recherche et innovation en Europe : un pas décisif ? ( rapport d'information )
(3) Les matériaux avancés

L'objectif ici est de mettre au point des matériaux aux fonctionnalités nouvelles et aux performances en service améliorées, qui permettront de développer des produits plus compétitifs ayant un impact minimal sur l'environnement et consommant un minimum de ressources. Pour permettre des progrès plus rapides, l'Union européenne voudrait encourager « une approche convergente et pluridisciplinaire, couvrant la chimie, la physique, les sciences de l'ingénieur, la modélisation théorique et informatique, les sciences biologiques et une conception industrielle de plus en plus créative ».

(4) Les biotechnologies

Concernant les biotechnologies, l'objectif pour la recherche et l'innovation serait de développer des produits et des processus industriels compétitifs et durables et de servir de moteur à l'innovation dans divers secteurs comme l'agriculture, l'alimentation, la chimie et la santé.

(5) Les systèmes de fabrication et de transformation avancés

En ce domaine, l'objectif affiché par le Commission est de « remplacer les modes de production de caractère industriel que nous connaissons aujourd'hui par des technologies de fabrication et de transformation intersectorielles, durables et à plus forte intensité de connaissance, afin de favoriser l'innovation sur le plan des produits, des processus et des services ».

Par conséquent, pour améliorer la production industrielle selon les objectifs de l'Union européenne, il est proposé de soutenir des technologies pour les usines du futur, des technologies en faveur de bâtiments économes en énergie, des technologies durables et à faibles émissions de carbone dans les entreprises de transformation à forte intensité d'énergie et enfin des modèles d'entreprise nouveaux et durables.

(6) L'espace

Par le soutien à la recherche et l'innovation dans le domaine spatial, Horizon 2020 vise le développement et l'exploitation d'une infrastructure spatiale capable de répondre aux besoins stratégiques et sociétaux de l'Union. Ces activités seront alignées sur les priorités de la politique spatiale européenne et seront menées en collaboration avec l'Agence spatiale européenne. Cette dernière est plus tournée vers le déploiement de satellites et les infrastructures, plutôt sous la forme de marchés publics, tandis qu'Horizon 2020 visera davantage la recherche de base.

Celle-ci s'articulera autour de quatre axes : assurer la compétitivité et l'indépendance de l'Europe et promouvoir l'innovation dans le secteur spatial européen, permettre des avancées dans le domaine des technologies spatiales, permettre l'exploitation des données spatiales et promouvoir la recherche européenne pour soutenir les partenariats internationaux dans le domaine spatial.

L'espace est un support important mais souvent invisible pour une variété de produits et de services indispensables à la société moderne tels que la navigation, les communications, les prévisions météorologiques ou encore les informations géographiques. Sur la scène internationale, le secteur spatial est en forte croissance et s'étend à de nouvelles régions comme la Chine et l'Amérique du Sud. L'Europe ne doit pas perdre l'avance qu'elle a dans ce domaine.