Allez au contenu, Allez à la navigation

Le parc d'hélicoptères des armées : une envolée des coûts de maintenance, une indisponibilité chronique, des efforts qui doivent être prolongés

11 juillet 2018 : Le parc d'hélicoptères des armées : une envolée des coûts de maintenance, une indisponibilité chronique, des efforts qui doivent être prolongés ( rapport d'information )

PREMIÈRE PARTIE - EN DÉPIT D'UNE DÉPENSE CROISSANTE, UN NIVEAU DE DISPONIBILITÉ DES HÉLICOPTÈRES QUI NE PERMET PAS DE RÉPONDRE PLEINEMENT AUX BESOINS DES ARMÉES

I. LE PARC D'HÉLICOPTÈRES DES ARMÉES FAIT FACE À UN NIVEAU D'INDISPONIBILITÉ DE PRÈS DES DEUX TIERS

Le « parc » d'hélicoptères des armées correspond à l'ensemble des aéronefs dont disposent les forces. En 2017, il comprenait en moyenne 467 aéronefs, dont 306 dans l'armée de terre (65,5 %), 83 dans la marine (17,8 %) et 78 dans l'armée de l'air (16,7 %).

Répartition du parc d'hélicoptères du ministère par armée en 2017

Armée de terre

Marine

Armée de l'air

Flotte

Effectif

Âge moyen

Flotte

Effectif

Âge moyen

Flotte

Effectif

Âge moyen

Gazelle

102

32

Alouette III

19

45

EC225

2

6

Fennec

18

23

Dauphin SP

8

23

Fennec

40

24

Puma

67

43

Pedro-Panther

19

23

Puma

23

39

Cougar

26

27

Lynx

19

37

Super puma

3

27

Caracal

8

11

Caïman : NH 90 NFH

18

5

Caracal

10

10

Caïman : NH 90 TTH

24

2,5

 

 

Tigre

61

7

Total

306

 

Total

83

 

Total

78

 

Source : Simmad, réponse au questionnaire de votre rapporteur spécial

Le parc total comprend deux composantes : le « parc de gestion », correspondant aux aéronefs en maintenance dans l'industrie privée ou étatique, et le « parc d'exploitation » (« en ligne »), c'est-à-dire les appareils présents dans les forces, qu'ils soient disponibles ou en maintenance.

Les différentes composantes du parc d'hélicoptères des armées

Source : commission des finances du Sénat, d'après les réponses du ministère des armées au questionnaire de votre rapporteur spécial

*

Deux indicateurs distincts peuvent être utilisés pour mesurer la disponibilité des aéronefs : la disponibilité technique (DT) et la disponibilité technique opérationnelle (DTO).

A. EN 2017, SEUL UN HÉLICOPTÈRE SUR TROIS ÉTAIT EN MESURE DE DÉCOLLER

La disponibilité technique (DT) correspond au nombre d'aéronefs disponibles rapporté au parc total. Elle permet de mesurer l'aptitude technique d'un équipement à accomplir en sécurité l'une des fonctions pour lesquelles il a été conçu, dans un délai inférieur à six heures, compte-tenu du système de soutien mis en place.

La DT est donc un indicateur de la performance globale du maintien en condition opérationnelle (MCO).

En 2017, le taux de disponibilité moyen des hélicoptères du ministère des armées s'élevait à 36 %.

Ainsi, sur un parc de 467 aéronefs, 161 (35 %) étaient immobilisés dans l'industrie, 135 dans les forces (29 %) et 171 seulement étaient disponibles.

Répartition du parc d'hélicoptères du ministère des armées en 2017

Source : commission des finances du Sénat, d'après les réponses de l'état-major des armées au questionnaire de votre rapporteur spécial