Allez au contenu, Allez à la navigation



 


Retour Sommaire Suite

LE CHANGEMENT DANS LA FIDÉLITÉ AU SERVICE PUBLIC

UN CHANGEMENT RADICAL

Dans à peine plus de 21 mois, France Télécom affrontera la concurrence sur tous ses créneaux d'activité. " Le changement sera brutal " annonce Michel Bon, son nouveau Président.

On ne peut que lui donner raison. Jusqu'à maintenant le monopole de l'exploitant public a été ébréché, il n'a jamais été ébranlé. La téléphonie mobile a été ouverte à la concurrence en 1988 ; au 30 juin 1995, il continuait à contrôler près de 70 % du marché (numérique + analogique). Demain, cette hégémonie sera remise en cause ; c'est le terrain sur lequel il a fondé sa prospérité qui pourra lui être disputé. La situation sera radicalement différente.

Il devra s'adapter à la nouvelle donne. Ses atouts sont connus, ses faiblesses aussi. Les uns et les autres ont été exposés précédemment.

Son plus lourd handicap est sans conteste la force d'inertie des habitudes bureaucratiques qu'il a héritées de son passé d'administration jacobine : sa centralisation parisienne, son caractère procédurier, son organisation qui n'est pas sans rappeler certains schémas militaires.

France Télécom est une entreprise d'ingénieurs qui s'est construite autour d'une culture de l'offre. Jusqu'à une date récente, la définition de ses produits répondait davantage à des préoccupations techniques qu'à des visées commerciales. Dans le cadre de son monopole, elle pouvait se permettre de pratiquer une politique de marge sans se soucier des quantités écoulées.

Il va lui falloir s'enrichir d'une nouvelle approche de ses marchés traditionnels, développer son sens commercial, accepter une logique d'expansion qui passe par une baisse des prix et un accroissement des quantités vendues. Il va lui falloir s'intéresser davantage qu'hier aux attentes des entreprises et des particuliers. Bientôt l'entreprise ne pourra plus imposer son offre ; elle devra s'adapter à la demande. Elle doit donc échapper à ses tropismes réglementaires et apprendre la réactivité.

Le passé récent démontre qu'elle est en mesure de relever ce défi. Le succès de son nouveau service de radiomessagerie grand public (Tatoo : 100.000 clients en 3 mois), la réorganisation de la Direction générale, le renforcement du réseau commercial désormais structuré autour des principaux marchés de l'entreprise (grand public, clients d'affaires, grandes entreprises) sont autant de gages de réussite future.

Retour Sommaire Suite