Allez au contenu, Allez à la navigation

ELIE DE BEAUMONT Jean-Baptiste-Armand-Louis-Léonce

Ancien sénateur du Second Empire

  • IInd Empire

    Ancien sénateur du
    Second Empire

Election

  • Elu le 26 janvier 1852
  • Fin de mandat le 4 septembre 1870

Extraits de la table nominative :

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

ÉLIE DE BEAUMONT (JEAN-BAPTISTE-ARMAND-LOUIS LÉON)1, sénateur du

Second Empire, né à Canon (Calvados) le 25 novembre 1798, mort au château de Canon le 21 septembre 1874, fit ses premières études au collège Henri IV et entra à l'École polytechnique, d'où il sortit avec le numéro 1, pour aller à l'École des mines. En 1821, il commença à faire des voyages géologiques. A son retour d'Angleterre et d'Écosse (1824), il fut nommé ingénieur des mines. Professeur de géologie à l'École des mines en 1829, et au Collège de France en 1832. membre d'un grand nombre de sociétés savantes en France, en Angleterre et en Allemagne, et entre autres de l'Académie des sciences de Paris dont il devint secrétaire perpétuel à la mort de François Arago, il se fit une renommée européenne par des mémoires et ouvrages du premier mérite sur des questions de métallurgie : Notice sur les mines de fer et les forges de Framont et de Rothau (Vosges); Notice sur les salines de Bex (canton de Vaud); article Mines du Dictionnaire des sciences naturelles (cet article a été imprimé à part sous le titre de Coup d'oeil sur les mines). M. Elie de Beaumont publia, vers la même époque, en collaboration avec Brochant de Villiers et Dufrenoy, un recueil de mémoires sur le gisement, l'exploitation et le traitement des minerais d'étain, de cuivre, de plomb, de zinc et de fer, dans la Grande-Bretagne; son Voyage métallurgique en Angleterre parut en 1827. Les travaux de MM. Dufrenoy et Elie de Beaumont sur la carte géologique de France commencèrent en 1825: dressée à l'échelle d'un cinq cent millième, cette oeuvre importante dura plusieurs années, Parmi les autres publications dues à M. Elie de Beaumont, il faut citer principalement ses Recherches sur quelques-unes des révolutions de la surface du globe, et sa Notice sur les systèmes des montagnes. L'auteur y expose dans leur ensemble, et sous une forme de plus en plus précise, ses idées sur les soulèvements des systèmes de montagnes, le fruit de ses recherches personnelles, et l'abrégé des travaux faits en Europe par différents géologues sur quatre-vingt-quinze systèmes de montagnes. La constitution géologique de la France, en particulier, a été l'objet d'une étude approfondie de la part de M. Elie de Beaumont, et le système tertiaire inférieur dans le nord de la France, les groupes du Cantal et du Mont-Dore, etc., lui ont fourni la matière des observations les plus remarquables. Le 26 janvier 1852, ce savant fut appelé au Sénat; mais son rôle politique fut sans importance. Il mourut subitement en 1874.

1 Archives du Sénat, CP 459, registre de l'état civil des sénateurs (1852-1856) : Léonce.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Le Sénat vers 1870
Etat-civil
Né le 25 septembre 1798
Décédé le 21 septembre 1874
Profession
Professeur
  • Mis à jour le 15 janvier 2019