Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi de finances pour 2003 : Défense - Marine

21 novembre 2002 : Budget 2003 - Défense - Marine ( avis - première lecture )

 

 

3. Le service hydrographique et océanographique de la Marine (SHOM)

Le service hydrographique et océanographique de la marine assure, outre des missions d'océanographie et d'hydrographie militaire, des travaux d'hydrographie générale, dans le cadre de ses missions de service public.

Il dispose à cette fin d'une capacité de 150 jours de mer avec le bâtiment océanographique « d'Entrecasteaux ».

Le renouvellement des moyens hauturiers du SHOM a été décidé en 1994 pour deux bâtiments, avec une première livraison prévue en 1999. La première commande n'est finalement intervenue qu'en 2000, dans le cadre d'une coopération avec l'IFREMER ( Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer ) sous la forme du programme BHO (bâtiment hydrographique et océanographique).

Le programme BHO porte sur deux navires :

- un bâtiment militaire, le « Beautemps-Beaupré », pour lequel l'IFREMER dispose d'un droit d'utilisation de 5 % avec une participation du même ordre au coût de construction. Il devrait être admis au service actif en 2003. D'une autonomie de 45 jours, il pourra accueillir 25 scientifiques avec une capacité d'emport de 2 vedettes hydrographiques.

- un bâtiment civil, le « Pourquoi-pas ? » répondant aux besoins civils de l'IFREMER et aux besoins complémentaires de la Marine. Armé par l'armateur de l'IFREMER, il sera exploité et financé à parts égale par l'IFREMER et la Marine. Sa mise en service devrait intervenir en 2005. Le Pourquoi-pas ? disposera de capacités supérieures , pouvant accueillir 40 scientifiques, emporter 3 vedettes hydrographiques et mettre en oeuvre les engins sous-marins de l'IFREMER.

La mise en service de ces bâtiments permettra de porter à 330 jours de mer la capacité de recueil de données hydro-océanographiques.

Le coût global des deux navires, dont la réalisation est confiée à Alstom Leroux naval et aux Chantiers de l'Atlantique, est de 151 M€ dont 110 à la charge de la Marine selon la ventilation suivante :

SUR TITRE V (BHO N° 1)

Montant cumulé des crédits de paiements déjà votés depuis l'origine

35,4 M€

Montant cumulé des crédits consommés depuis l'origine

34,8 M€

Autorisations de programme pour 2003

0

Crédits de paiement pour 2003

17,07 M€

Montant prévisionnel des dépenses jusqu'à la fin de programme

71,19 M€

SUR TITRE VI (BHO N° 2)

Montant cumulé des crédits de paiements déjà votés depuis l'origine

/

Montant cumulé des crédits consommés depuis l'origine

/

Autorisations de programme pour 2003

6,6

Crédits de paiement pour 2003

14,9

Montant prévisionnel des dépenses jusqu'à la fin de programme

30