Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Solidarité

 

c) La prise en compte tardive de la demande de maintien à domicile

Votre rapporteur tient à souligner le caractère extrêmement récent des dispositifs d'aide au maintien à domicile : c'est uniquement la loi de finances pour 2001 qui a donné son essor au dispositif des auxiliaires de vie qui était assoupi depuis 20 ans14(*) et c'est également à la rentrée 2001 que les premiers postes d'auxiliaires d'intégration scolaire sont créés, alors que jusque-là les associations devaient trouver, au cas par cas, les financements nécessaires aux 1.300 auxiliaires de vie scolaire mises en place de façon autonome.

Au-delà de la méconnaissance des attentes des personnes handicapées et de leurs familles que traduit ce retard, votre rapporteur tient à rappeler le coût pour la collectivité d'une prise en charge uniquement institutionnelle.

Comparaison des coûts de prise en charge par type d'établissement

Type d'établissement

Coût annuel moyen de la place

Établissements pour enfants handicapés

 

- établissements pour déficients intellectuels

27.989

- établissements pour polyhandicapés

50.136

- instituts de rééducation

33.397

- établissements pour déficients moteurs

35.937

- établissements pour déficients visuels

26.570

- établissements pour déficients auditifs

27.970

Établissements pour adultes handicapés

 

Foyers d'accueil médicalisé

48.147

Maisons d'accueil spécialisé

49.246

CAT

10.634

Services de prise en charge à domicile

 

SESSAD

13.409

Services d'auxiliaires de vie

9.650

Services d'auxiliaires de vie spécialisés*

28.950

* handicap lourd

* 14 1.823 postes d'auxiliaires de vie avaient été créés, à titre expérimental, en 1981. Les difficultés liées au financement de ces services avaient paralysé ce dispositif.