Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2006 : Ville et logement

 

3. L'évaluation de la politique de la ville, une nécessité pour améliorer l'efficacité des politiques menées

Dotée de moyens financiers renforcés et centrée sur l'échelon local, le programme d'évaluation des politiques de la ville s'est donné trois objectifs pour 2006 :

le bilan des contrats de ville tout d'abord, dont l'arrivée à échéance en 2006 justifie une étude approfondie : le montant affecté à cette évaluation représente 3,5 millions d'euros ;

l'évaluation de la contribution de l'échelon régional à l'élaboration des contrats de plan Etat-région qui devrait mobiliser une grande partie de l'enveloppe consacrée à l'évaluation des actions locales (1,47 million d'euros), qu'elles soient régionales ou départementales ;

- enfin, l'établissement d'études réalisées par l'Observatoire national des Zus, auxquelles 172.000 euros seront consacrés. Le premier rapport publié en 2005 présente une synthèse riche des effets objectifs des actions menées dans les territoires prioritaires de la politique de la ville.

Toutefois, votre commission tient à souligner les limites de l'évaluation : le caractère très subjectif de l'impact de certaines actions, telles que la prévention et l'insertion sociale, rend par définition très difficile l'appréciation objective de leur efficacité. Pourtant, elles sont très souvent tout à fait perceptibles par les populations. On note d'ailleurs à cet égard, que c'est en général à l'occasion de leur suppression ou de leur réduction que l'on découvre les vertus de certains programmes ou dispositifs.

*

* *