Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2007 : Enseignement scolaire

 

2. Renforcer le repérage et le suivi des élèves « décrocheurs » : le rôle essentiel de la mission générale d'insertion

a) Des actions à consolider

La Mission générale d'insertion (MGI) de l'éducation nationale intervient auprès des jeunes de plus de 16 ans en situation ou en voie de « décrochage » scolaire.

Les actions proposées sont d'abord de nature préventive :

- des « entretiens de situation », permettant un repérage « actif » des élèves exposés au risque de sortie sans qualification54(*), ont été proposés à plus de 62 700 élèves (dont 38 % de collégiens et 43 % de lycéens professionnels) en 2004-2005 ; à l'issue de ces entretiens, 70 % des élèves rejoignent une formation (dont près d'un quart reprennent une scolarité traditionnelle) ;

- par ailleurs, des dispositifs de « veille » implantés au sein des établissements sont destinés à prévenir les décrochages : selon un bilan établi en 2003, si 29 % des établissements du second degré ont mis en place un tel dispositif, c'est le cas dans près de 60 % des lycées professionnels ; cette dynamique de prévention progresse, puisque plus de 37 000 élèves ont été reçus dans des dispositifs de veille en 2004-2005, contre près de 25 400 les deux années précédentes ; elle reste encore, toutefois, à intensifier, notamment au niveau du collège, en parallèle d'une politique d'orientation plus « active ».

Au-delà, la MGI propose des actions spécifiques, regroupées en deux catégories :

- les actions d'accueil et de remotivation, destinées à « remobiliser » des élèves - en majorité issus de SEGPA ou de 3e d'insertion - pour leur permettre d'entrer dans un parcours d'insertion (remise à niveau, alternance, orientation active) ; plus de 22 300 élèves ont été accueillis dans ce cadre en 2004-2005 ;

- les actions préparant à la qualification, permettant à des élèves de préparer un diplôme professionnel selon des modalités spécifiques (repréparation d'un examen, préparation à une qualification complémentaire...) ; plus de 12 700 élèves en ont bénéficié en 2004-2005 ; une partie de ces actions sont désormais intégrées dans l'offre des établissements et ne sont plus financées par la MGI.

NOMBRE D'ÉLÈVES CONCERNÉS PAR LES ACTIONS DE LA MGI EN 2004-2005

Entretiens de situation

Dispositifs de veille

Actions d'accueil et de remotivation

Actions préparant à la qualification

Préparation à un diplôme professionnel

Repréparation à un examen

Préparation à une qualification complémentaire

Total

62 745

37 071

22 328

1 530

2 950

8 232

12 712

* 54 Les entretiens de situation consistent à accueillir, en vue d'effectuer un bilan personnel et scolaire, soit des élèves en formation qui sont en risque d'abandon de scolarité, soit des jeunes n'ayant pas obtenu d'affectation en début d'année scolaire, soit des jeunes ayant quitté l'école depuis moins d'un an.