Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2007 : Agriculture, pêche, forêt et affaires rurales

 

D. LE PROGRAMME 149, « FORÊT »

Avec 303,2 millions d'euros en AE (+ 5 %) et 312,1 millions d'euros en CP (+ 3,4 %), le programme 149 « Forêt », comprenant 4 objectifs et 6 indicateurs, voit ses moyens confortés pour 2007, après trois années de recul consécutives il est vrai. Regroupant l'ensemble des actions relatives à la forêt française, à l'exception du boisement des terres agricoles, il vise à valoriser durablement les espaces et ressources forestiers.

 

Autorisations d'engagement
(en millions d'euros)

Crédits de paiement
(en millions d'euros)

Numéro et intitulé de l'action

Ouvertes en LFI pour 2006

Demandées pour 2007

Evolution

Ouverts en LFI pour 2006

Demandés pour 2007

Evolution

Action 01

Développement économique de la filière forêt-bois

25 798,979

37 447,446

45 %

27 211,252

34 458,169

27 %

Action 02

Mise en oeuvre du régime forestier

155 375,548

153 912,500

-1 %

153 692,308

162 712,500

6 %

Action 03

Amélioration de la gestion et de l'organisation de la forêt

60 115,557

63 503,543

6 %

70 445,357

66 546,484

-6 %

Action 04

Prévention des risque et protection de la forêt

51 661,285

48 329,122

-6 %

50 440,428

48 369,054

-4 %

TOTAL

292 951,369

303 192,611

3 %

301 789,345

312 086,207

3

1. Un soutien substantiel au développement économique de la filière forêt-bois

Pris en charge par l'action 1, dotée de 37,4 millions d'euros en AE (+ 44,4 %) et 34,4 en CP (+ 26 %), cet objectif constitue pour l'État la priorité du programme forêt pour le prochain exercice.

Il vise en premier lieu à améliorer la compétitivité économique de la filière, afin de valoriser au mieux la ressource disponible de façon durable. Il tend également à accroître la récolte de bois, afin d'utiliser pleinement le potentiel de production biologique des forêts françaises. En effet, l'équivalent de 35 millions de mètres cubes d'accroissement annuel -soit la commercialisation annuelle- ne sont pas valorisés actuellement, alors qu'une partie pourrait l'être.

Les crédits mobilisés dans le cadre de cette action servent à financer des organismes de promotion du bois comme le Centre technique du bois et de l'ameublement (CTBA), l'Association française pour la cellulose (AFOCEL) ou le Centre national du bois (CNB). La mise en oeuvre de ces politiques relève de l'Office national des forêts (ONF), du Centre national professionnel de la propriété forestière (CNPPF) et des centres régionaux de la propriété forestière.