Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2010 : Action extérieure de l'État : moyens de l'action internationale

 

ANNEXE II - LISTE DES OMP CRÉÉES DEPUIS 1999

I. Liste des OMP créées depuis 1999, date de leur création, nombre et nationalité des personnels militaires et civils affectés à chaque OMP.

Depuis 1999, 11 OMP des Nations Unies ont été créées, sur un total actuel de 16 OMP.

Les deux dernières OMP créées en 2007 (MINUAD et MINURCAT) sont toujours en cours de déploiement et de montée en puissance.

A. MINUK (Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo).

Date : 10 juin 1999 ; Résolution n° 1244.

L'effectif total de la MINUK est de 175(*) personnels (policiers et observateurs militaires). 13 nationalités sont représentées au sein de la MINUK.

La France ne participe plus à cette OMP.

B. MONUC (Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo).

Date : 30 novembre 1999 ; Résolution n° 1279.

L'effectif total de la MONUC est de 18739 personnels (militaires, policiers et observateurs). 57 nationalités sont représentées au sein de la MONUC.

La France participe à hauteur de 9 policiers et 7 observateurs.

Les principaux pays contributeurs sont :

- Inde (4267 militaires, 248 policiers et 54 observateurs)

- Pakistan (3590 militaires et 49 observateurs)

- Bangladesh (1332 militaires, 250 policiers et 29 observateurs)

- Uruguay (1323 militaires et 44 observateurs)

- Afrique du sud (1206 militaires et 15 observateurs)

- Népal (1330 militaires et 24 observateurs)

- Maroc (831 militaires et 4 observateurs)

C. MINUL (Mission des Nations Unies au Liberia).

Date : 19 septembre 2003 ; Résolution n° 1509.

L'effectif total de la MINUL est de 11511 personnels (militaires, policiers et observateurs). 62 nationalités sont représentées au sein de la MINUL.

La France participe à hauteur de deux militaires.

Les principaux pays contributeurs sont :

- Pakistan (3064 militaires, 22 policiers et 9 observateurs)

- Bangladesh (2338 militaires, 17 policiers et 11 observateurs)

- Nigeria (1659 militaires, 146 policiers et 14 observateurs)

- Ethiopie (873 militaires et 13 observateurs)

- Ghana (703 militaires, 36 policiers et 8 observateurs)

- Chine (564 militaires, 16 policiers et 2 observateurs)

D. ONUCI (Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire).

Date : 27 février 2004 ; Résolution n° 1528.

L'effectif total de l'ONUCI est de 8394 personnels (militaires, policiers et observateurs). 55 nationalités sont représentées au sein de l'ONUCI.

La France participe à hauteur de 9 militaires, de 11 policiers et de 2 observateurs.

Les principaux pays contributeurs sont :

- Bangladesh (2082 militaires, 252 policiers et 15 observateurs)

- Jordanie (1058 militaires, 382 policiers et 7 observateurs)

- Pakistan (1137 militaires, 125 policiers et 12 observateurs)

- Maroc (726 militaires)

- Ghana (542 militaires, 15 policiers et 8 observateurs)

- Bénin (428 militaires, 54 policiers et 7 observateurs)

E. MINUSTAH (Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti).

Date : 30 avril 2004 ; Résolution n° 1542.

L'effectif total de la MINUSTAH est de 9158 personnels (militaires, policiers et observateurs). 47 nationalités sont représentées au sein de la MINUSTAH.

La France participe à hauteur de 2 militaires et 60 policiers.

Les principaux pays contributeurs sont :

- Brésil (1282 militaires et 4 policiers)

- Uruguay (1133 militaires et 7 policiers)

- Népal (1076 militaires et 172 policiers)

- Sri Lanka (959 militaires et 2 policiers)

- Jordanie (728 militaires et 323 observateurs)

- Chili (564 militaires et 15 policiers)

- Argentine (562 militaires et 14 policiers)

F. MINUS (Mission des Nations Unies au Soudan).

Date : 24 mars 2005 ; Résolution n° 1590.

L'effectif total de la MINUS est de 9644 personnels (militaires, policiers et observateurs). 67 nationalités sont représentées au sein de la MINUS.

La France ne participe pas à cette opération de maintien de la paix.

Les principaux pays contributeurs sont :

- Inde (2607 militaires, 38 policiers et 18 observateurs)

- Pakistan (1477 militaires, 27 policiers et 17 observateurs)

- Bangladesh (1545 militaires, 22 policiers et 8 observateurs)

- Egypte (817 militaires, 14 policiers et 19 observateurs)

- Kenya (725 militaires, 18 policiers et 4 observateurs)

- Chine (444 militaires, 17 policiers et 12 observateurs)

G. FINUL II (Force intérimaire des Nations Unies au Liban).

Date : 11 août 2006 ; Résolution n° 1701.

L'effectif total de la FINUL est de 12130 personnels (militaires, policiers et observateurs). 31 nationalités sont représentées au sein de la FINUL.

La France, deuxième contributeur, participe à hauteur de 1445 militaires.

Les principaux autres pays contributeurs sont :

- Italie (2673 militaires)

- Indonésie (1248 militaires)

- Espagne (1046 militaires)

- Inde (894 militaires)

- Ghana (874 militaires)

- Népal (866 militaires)

H. MINUT (Mission intégrée des Nations Unies au Timor-Leste).

Date : 25 août 2006 ; Résolution n° 1704.

L'effectif total de la MINUT est de 1615 personnels (militaires, policiers et observateurs). 42 nationalités sont représentées au sein de la MINUT.

La France ne participe pas à cette opération de maintien de la paix.

Les principaux pays contributeurs sont :

- Malaisie (213 policiers et 2 observateurs)

- Portugal (197 policiers et 3 observateurs)

- Bangladesh (196 policiers et 3 observateurs)

- Pakistan (168 policiers et 4 observateurs)

- Philippines (153 policiers et 3 observateurs)

I. MINUAD (Opération hybride UA/ONU au Darfour).

Date : 31 juillet 2007 ; Résolution n° 1769.

La France participe actuellement à hauteur de 1 policier.

L'effectif total de la MINUAD est de 16691 personnels (militaires, policiers et observateurs). 54 nationalités sont représentées au sein de la MINUAD.

Cette force est actuellement en cours de montée en puissance et elle doit regrouper à terme 26 000 hommes. Le DOMP espère disposer de 90 % des effectifs prévus d'ici la fin 2009. La pleine capacité opérationnelle ne devrait donc être atteinte qu'en 2010.

Les principaux pays contributeurs sont :

- Nigeria (3337 militaires, 538 policiers et 12 observateurs)

- Rwanda (3236 militaires, 54 policiers et 7 observateurs)

- Egypte (2085 militaires, 71 policiers et 12 observateurs)

- Ethiopie (1469 militaires et 9 observateurs)

- Sénégal (813 militaires, 22 policiers et 16 observateurs)

- Afrique du sud (642 militaires, 138 policiers et 10 observateurs)

- Bangladesh (587 militaires, 636 policiers et 5 observateurs)

- Pakistan (512 militaires, 138 policiers et 3 observateurs)

J. MINURCAT (Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad).

Date : 25 septembre 2007 ; Résolution n° 1778.

L'effectif total de la MINURCAT est de 2623 personnels (militaires, policiers et observateurs militaires). 43 nationalités sont représentées au sein de la MINURCAT.

La France participe actuellement à hauteur de 303 militaires et de 17 policiers.

Conformément à la résolution 1861, présentée par la France en 2009, la MINURCAT comprendra à terme 5200 militaires, 300 policiers, 25 officiers de liaison, ainsi qu'un effectif approprié de personnel civil. Cette force est donc en cours de montée en puissance, mais le déploiement a pris un retard important.

La MINUEE (Mission des Nations Unies en Ethiopie et en Erythrée), créée par la résolution n° 1320 du 15 septembre 2000, a été officiellement clôturée le 30 juillet 2008 par la résolution n° 1827 du Conseil de sécurité.

* 5 Tous les chiffres sont tirés des statistiques officielles de l'ONU et sont datés du 31 juillet 2009.