Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi de finances pour 2013 : Immigration, intégration et nationalité

22 novembre 2012 : Budget - Immigration, intégration et nationalité ( avis - première lecture )
3. Quelles perspectives pour la politique d'intégration ?

La diminution des crédits du programme 104, la baisse du plafond fixé aux ressources de l'OFII et la diminution du plafond d'emploi de cet opérateur obligent à une réflexion sur les priorités que se fixe le Gouvernement en matière d'intégration.

Dans son rapport intitulé « L'office français de l'immigration et de l'intégration : pour un politique d'intégration réaliste et ambitieuse », notre collègue Roger Karoutchi a souligné, d'une part les contraintes croissantes sur le budget et les moyens humains de l'OFII, d'autre part le fait que les politiques qu'il met en oeuvre ne sont pas à la hauteur de leurs objectifs. Il pointe notamment le caractère insuffisant des formations linguistiques, de la formation civique (d'une journée en France contre 60 heures en Allemagne). Les actions de l'OFII auraient ainsi une certaine efficacité quand elles visent des étrangers ayant déjà un bon niveau d'éducation, mais pas pour les autres.

Ces constats invitent à l'élaboration d'une politique de l'accueil des migrants plus ambitieuse et mieux dotée budgétairement.