Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi de finances pour 2015 : Défense : équipement des forces

20 novembre 2014 : Budget 2015 - Défense : équipement des forces ( avis - première lecture )

CHAPITRE III - L'AVANCEMENT DES OPÉRATIONS D'ÉQUIPEMENT

Calendrier prévisionnel de réalisation et d'utilisation des principaux programmes d'armement

Programme

Début

Fin du stade de réalisation

Durée de vie escomptée des équipements

MU90 (torpille légère)

1982

2011

30 ans

SNLE-NG (sous-marin lanceur d'engins de nouvelle génération)

1986

2011

35 ans

MICA (missile d'interception, de combat et d'autodéfense)

1987

2012

15 ans

TIGRE (hélicoptère d'attaque)

1988

2023

30 ans

RAFALE (avions d'armes)

1989

2025 (a)

30 ans

FSAF (famille de systèmes sol-air futurs)

1990

2019

25 ans

NH 90 (hélicoptères de transport et de surveillance)

1992

2024

30 ans

HELIOS II (satellite d'observation)

1998

2010

5 ans (b)

SYRACUSE III (satellite de communication)

2000

2021

12 ans (b)

AASM (armement air-sol modulaire)

2000

2014

30 ans

VBCI (véhicule blindé de combat d'infanterie)

2000

2015

30 ans

BARRACUDA (sous-marin nucléaire d'attaque)

2001

2030

33 ans

A 400 M (avion de transport)

2001

2030

30 ans

FREMM (frégates multi-missions)

2002

2025

30 ans

FÉLIN (fantassin à équipement et liaisons intégré)

2003

2015

14 ans

PVP (petit véhicule protégé)

2004

2012

15 ans

CAESAR (camion équipé d'un système d'artillerie)

2004

2010

30 ans

MDCN (missile de croisière naval)

2006

2016

25 ans

ARTEMIS (torpille lourde)

2008

2023

30 ans

VHM (véhicule haute mobilité)

2009

2012

20 ans

EPC (ensemble de parachutage du combattant)

2010

2019

18 ans

PPT (porteur polyvalent terrestre)

2010

post 2025

20 ans

MUSIS (Multinational space-based imaging system pour la surveillance, la reconnaissance et l'observation)

2010

2018

10 ans

LRU (lance-roquettes unitaire)

2011

2014

15 ans

SIA - version 1 (système d'information des armées)

2012

2021

5 ans (c)

CONTACT - étape 1 (communications numériques tactiques et de théâtre)

2012

2021

30 ans (d)

ATM2 PA (arrêt technique majeur n° 2 du porte-avions Charles-de-Gaulle)

2012

sans objet

sans objet

MMP - étape 1 (missile de moyenne portée)

2013

2024

20 ans (e)

ATL2 - rénovation (avions de patrouille maritime)

2013

2023

15 ans

MALE (drones de moyenne altitude, longue endurance)

2013 (f)

À consolider

À consolider

MRTT (multi-role transport tanker - avion de ravitaillement et de transport)

2014

À consolider

À consolider

ANL (anti-navire léger)

2014

2026

20 ans

SCORPION (synergie du contact renforcé par la polyvalence et l'infovalorisation)

2014

À consolider

À consolider

CERES (capacité spatiale de renseignements d'origine électromagnétique)

2015

À consolider

À consolider

SDT (système de drones tactiques)

2015

À consolider

À consolider

ISR légers (avions)

2015

2018

15 ans (g)

BSAH (bâtiments de soutien et d'assistance hauturiers)

2015

À consolider

À consolider

Mirage 2000 - rénovation

2015

À consolider

À consolider

(a) La date prévisionnelle de fin du programme Rafale sera consolidée ultérieurement en cohérence avec la cible et le calendrier annuel des livraisons.

(b) Durée de vie spécifiée d'un satellite.

(c) Durée de vie des postes utilisateurs et équipements additionnels (écrans, imprimantes...).

(d) Durée de vie du système dans une logique d'évolution incrémentale construite sur des capacités électroniques d'une durée de vie de 5 ans.

(e) Durée de vie du système et des postes de tir (1a durée de vie de la munition est de 10 ans).

(f) L'acquisition d'un premier système de drones MALE Reaper a été réalisée à l'été 2013 pour faire face à un besoin impérieux de l'opération Serval.

(g) Durée de vie des systèmes à préciser au moment du lancement de la réalisation.

Source : réponse au questionnaire adressé au Gouvernement en application de l'article 49 de la LOLF

Échéancier de paiement des principaux programmes d'armement

(en millions d'euros)

 

Paiements réalisés

Paiements prévus

Programme

Avant 2013

2013

2014

2015

2016

2017

Après 2017

MU 90

821,8

2,6

7,9

8,1

0,9

0,0

4,5

TIGRE

3 582,3

170,2

364,2

298,7

222,3

226,5

397,1

RAFALE

23 635,9

1 108,8

1 094,2

715,0

415,3

441,6

2 307,6

FASF

3 197,3

91,5

198,6

51,2

38,9

36,4

292,2

NH 90

2 344,8

324,6

325,1

329,1

288,8

227,8

1 451,5

SYRACUSE III

1 790,0

61,4

47,5

35,6

27,1

8,32

2,15

AASM

120,1

49,9

37,6

33,5

11,8

3,5

0,1

VBCI

1 922,3

357,7

250,5

99,0

70,2

25,8

49,7

BARRACUDA

2 275,5

663,7

831,3

715,8

537,7

489,2

2 062,4

A 400 M

2 779,5

94,3

614,4

506,6

427,6

230,8

4 303,8

FREMM

3 452,3

399,3

969,3

426,8

254,2

333,6

2 490,3

FÉLIN

616,9

177,3

182,9

33,0

20,1

0,0

1,8

MDCN

507,7

212,9

88,4

155,1

74,7

30,2

3,3

ARTEMIS

105,1

17,6

62,2

40,3

55,9

33,6

66,0

PPT

14,9

46,9

88,6

19,8

61,7

22,6

0,0

MUSIS

498.1

77,8

242,6

133,7

140

118,3

148,5

LRU

38,5

47,5

28,3

8,4

7,4

0,0

1,9

SIA

1,2

48,9

83,5

96,3

80,5

57,3

55,6

CONTACT - étape 1

39,2

9,94

108,6

125,5

119,7

119,7

431,1

ATM2 PA

29.6

59,7

83,2

182,6

190,1

124,3

64,4

MMP - étape 1

18,5

12,7

18,6

44,5

69,6

86,7

307,7

ATL2 - rénovation

34,6

12,4

106,0

125,8

115,2

63,7

202,1

MALE

105,8

60,7

41,3

312,4

132,3

98,8

183,9

MRTT

5.9

3,6

29,6

96,7

169,6

198,1

1 505,9

ANL

0

0

7,3

18,7

71,4

67,4

151,9

CERES

3.3

4,5

14,8

80,7

81,1

42,7

10,6

SDT

24,5

7,5

11,2

36,6

87,5

141,6

88,8

ISR léger

0

0

0

17,5

12

2,5

2

Mirage 2000 - rénovation

4,8

1,3

0,8

31,3

34,8

20,1

89,0

BSAH

0

0

0,1

14,9

35,6

59,3

0,1

SLAMF

0

0

0,2

8,3

5,7

0

0

SCORPION

43,2

16,7

5,6

91,7

137,2

153,4

691,9

FLOTLOG

0.8

3,6

1,4

0,0

0,0

0,0

0,0

Source : réponse au questionnaire adressé au Gouvernement en application de l'article 49 de la LOLF

Calendrier prévisionnel des commandes (C) et livraisons (L)
des principaux programmes d'armement

Programme

 

Avant 2014

2014

2015

2016

2017

Après 2017

Total

MU 90

C

L

300

250

0

25

0

25

0

0

0

0

0

0

300

300

SNLE NG

C
L

4

4

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

4

4

MICA

C
L

1 110

1 110

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

1 110

1 110

TIGRE

C
L

80
46

0
2

0

4

(a)
2

(a)

2

(a)

24

(a)

(a)

RAFALE

C

L

180

126

0

11

0

11

(b)

4

(b)

(b)

(b)

(b)

(b)

(b)

FSAF (systèmes)

C

L

10

8

0

2

0

0

0

0

0

0

0

0

10

10

FSAF

(ASTER 30 air)

C

L

375

165

-175

21

0

6

0

8

0

0

0

0

200

200

FSAF

(ASTER 15 marine)

C

L

160

68

-20

12

0

17

0

22

0

21

0

0

140

140

NH 90

C

L

95
17

0
8

0

8

0
6

0
7

0
49

95
95

HORIZON

C

L

2

2

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

2

2

ASMPA

(lots de missiles)

C

L

2

2

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

2

2

HELIOS II

C

L

2

2

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

2

2

SYRACUSE III (satellite)

C

L

3

2

0

1

0

0

0

0

0

0

0

0

3

3

SYRACUSE III
(stations utilisateur)

C

L

367

363

1

3

0

1

0

1

0

0

0

0

368

368

VBCI

C

L

630

528

0

77

0

25

0

0

0

0

0

0

630

630

BARRACUDA

C

L

3

0

1

0

0

0

0

0

1

1

1

5

6

6

A 400M

C

L

50

2

0

4

0

4

0

3

(c)

2

(c)

35

(c)

(c)

FREMM

C

L

11

1

0

1

0

1

0

1

0

1

0

6

11

11

VBL

C

L

500

500

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

500

500

FÉLIN

C

L

18 552

14 206

0

4 036

0

310

0

0

0

0

0

0

18 552

18 552

SPRAT

C

L

10

10

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

10

10

MDCN

C

L

200

0

-50 (d)

0

0

premier lot

(d)

(d)

(d)

(d)

(d)

(d)

(d)

(d)

PVP

C

L

1 183

1 183

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

1 183

1 183

CAESAR

C

L

77

77

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

77

77

ARTEMIS

C

L

25

0

40

0

0

0

0

6

0

10

28

77

93

93

BPC n°3

C

L

1

1

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

1

1

EC725 - relance

C

L

5

5

0

0

0

0

0
0

0
0

0

0

5

5

VHM

C

L

53

53

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

53

53

EPC

C

L

7500

4500

0

1 500

3 000

1 500

0

1 500

3 000

1 500

0

3 000

13 500

13 500

PPT

C

L

200

72

250

115

0

13

0

147

0

103

1 150

1 150

1 600

1 600

LRU - lanceurs

C

L

13

0

0

13

0

0

0

0

0

0

0

0

13

14

LRU - roquettes

C

L

264

264

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

264

264

SIA

(modules projetables)

C

L

-

-

9

9

27

23

34

34

55

37

104

104

229

229

CONTACT (postes véhicules et portatifs)

C

L

-

-

4 400

0

0

0

0

0

0

0

0

4 400

4 400

4 400

MMP - postes de tirs (étape n° 1)

C

L

225

0

0

0

0

0

0

0

0

50

175

350

400

400

MMP - munitions

(étape n°1)

C

L

1 550

0

0

0

0

0

0

0

0

150

0

1400

1 550

1550

ATL2 rénovation

C

L

1

0

0

0

11

0

(e)

(e)

(e)

(e)

(e)

(e)

15

15

MRTT

C

L

0

0

1

0

8

0

(f)

(f)

(f)

(f)

(f)

(f)

12

12

ANL

C

L

-

-

100

0

0

0

0

0

0

0

0

100

100

100

ISR léger

C
L

0

0

0

0

1

0

0

0

0

0

0

1

1

1

MUSIS (satellites)

C
L

2

0

0

0

0

0

0

0

0

1

0

1

2

2

AASM

C
L

1 748

1 256

0

200

0

220

0

72

0

0

0

0

1 748

1 748

(a) La cible globale prévue par la loi de programmation militaire est de 140 hélicoptères de reconnaissance et d'attaque. 60 TIGRE auront été livrés d'ici 2019.

(b) La cible globale prévue par le Livre blanc de 2013 est de 225 avions de chasse.

(c) La cible globale prévue par la loi de programmation militaire est de 50 avions de transport tactique. 15 A 400 M auront été livrés d'ici 2019.

(d) Mise à jour de la 1ère commande de missiles. 150 missiles auront ainsi été livrés sur la période de la loi de programmation militaire 2014-2019. Les premières livraisons sont décalées en 2015 suite au retard de la qualification industrielle.

(e) La commande de 11 rénovations prévue en 2015 précisera les cadences ultérieures

(f) Les cadences seront précisées ultérieurement, à l'issue du lancement du stade de réalisation.

Source : réponse au questionnaire adressé au Gouvernement en application de l'article 49 de la LOLF

I. LA DISSUASION

Crédits prévus pour 2015 au titre de l'action 6 « Dissuasion » du programme 146

(en euros)

Source : PAP de la mission « Défense » annexé au PLF 2015

A. LE FINANCEMENT DE LA DISSUASION

La dotation prévue par le PLF 2015 au titre de l'action 6 « Dissuasion » du programme 146 « Équipements des forces » s'élève à 2,963 millions d'euros en autorisations d'engagement (AE), soit 19,5 % du total des AE du programme, et 2,587 millions d'euros en crédits de paiement (CP). La dissuasion, en ses deux composantes - la composante aéroportée et la composante océanique -, justifie en outre des demandes de crédits inscrites dans les trois autres programmes de la mission « Défense » :

- le programme 144 « Environnement et prospective de la politique de défense », au titre des études opérationnelles et technico-opérationnelles et des études-amont dans le domaine nucléaire ;

- le programme 178 « Préparation et emploi des forces », pour le maintien en condition opérationnelle de la force océanique stratégique et l'activité des forces aériennes stratégiques ;

- le programme 212 « Soutien de la politique de la défense », pour ce qui concerne les infrastructures liées à la dissuasion.

Au total, l'année prochaine, l'action stratégique « dissuasion » bénéficiera de 3,77 milliards d'euros en AE et 3,37 milliards d'euros en CP, dont plus des trois quarts inscrits sur le programme 146.

Évolution des crédits prévus pour la dissuasion dans la mission « Défense »

(en millions d'euros)

 

AE

CP

Programmes

LFI 2014

PLF 2015

Évolution 2014-2015

LFI 2014

PLF 2015

Évolution

2014-2015

144

229,4

202,0

- 12,0 %

229,0

235,0

+ 2,5 %

146

+ 402 pour 2014

2 415,5

2 962,8

+ 22,5 %

2 746,3

2 587,4

- 6,0 %

178

385,8

461,2

+ 19,5 %

436,0

450,0

+ 3,0 %

212

84,5

146,8

+ 73,5 %

94,0

97,0

+ 3,0 %

Total

3 115,2

3 772,8

+ 21,0 %

3 505,3

3 369,4

- 4,0 %

Source : PAP de la mission « Défense » annexé au PLF 2015

La variation des crédits alloués à la dissuasion, d'une année sur l'autre, est à interpréter avec prudence dans la mesure où les investissements dont il s'agit relèvent d'une programmation pluriannuelle sur un temps long. Cette programmation pluriannuelle est classifiée et vos rapporteurs pour avis, bien qu'ils en aient connaissance ès qualités, ne peuvent en faire état.