Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi de finances pour 2019 : Recherche et enseignement supérieur

22 novembre 2018 : Budget 2019 - Recherche et enseignement supérieur ( avis - première lecture )

III. PARCOURSUP : BILAN DE LA PREMIÈRE ANNÉE ET PERSPECTIVES D'ÉVOLUTION

La procédure dite « Parcoursup » pour l'admission dans l'enseignement supérieur à la rentrée 2018-2019 est officiellement close depuis le 21 septembre dernier.

A. UNE PLATE-FORME QUI A GLOBALEMENT BIEN FONCTIONNÉ

812 000 candidats se sont inscrits sur la plateforme et notamment 80 % des élèves de classes de terminale. La plateforme proposait 13 000 formations52(*). Les candidats ont formulé 6,3 millions de voeux dont 68 % dans des filières sélectives, soit une moyenne de 7,7 voeux par candidat.

La plateforme a connu un bon démarrage. 643 000 candidats avaient reçu au moins une proposition au 27 juin, soit à peu près 80 % de l'ensemble des candidats et même plus de 90 % des candidats issus de la filière générale. Parmi eux, 358 000 avaient accepté définitivement la proposition qui leur avait été faite. Au 31 juillet, 96,8 % des candidats de la phase principale avaient accepté leur proposition d'admission définitive.

Mais le processus d'affectation s'est en partie enlisé au cours de l'été. Au 5 septembre, 7 745 candidats (dont 3 674 lycéens) étaient considérés comme recherchant encore une place, et 39 513 étaient « inactifs ». Le 6 septembre, la ministre annonçait 3 000 bacheliers sans affectation en fin de phase principale, et encore 127 000 places disponibles en phase complémentaire jusqu'au 21 septembre (y compris, de façon inédite, des places en classes préparatoires aux grandes écoles et dans des licences habituellement « en tension » comme PACES ou STAPS53(*)).

La procédure a globalement bien fonctionné même si des candidats restaient sans affectation en fin de procédure. Parcoursup a fait plus de 2,4 millions de propositions soit trois propositions par candidat en moyenne. Près de 730 000 jeunes en ont reçu au moins une, soit près de 90 % des candidats et 92,2 % des lycéens. Cette proportion atteint 96 % pour les bacheliers généraux. Malheureusement, 955 bacheliers étaient toujours sans affectation en fin de procédure. Pour mémoire, l'an dernier, à l'issue de de la procédure APB54(*) 2017, 3 729 lycéens n'avaient pas obtenu d'affectation.

Votre rapporteur pour avis est totalement favorable à la philosophie qui sous-tend le fonctionnement de Parcoursup : que les candidats soient orientés vers les formations de leur choix et dans lesquelles ils ont le plus de chances de réussir ! Être sélectionné par un établissement est motivant pour le candidat et engageant pour l'établissement et l'équipe pédagogique qui a choisi ce candidat.


* 52 Soit 85 % de l'offre totale d'enseignement supérieur français.

* 53 Sciences et techniques des activités physiques et sportives.

* 54 Admission Post-Bac, la plateforme d'affectation dans l'enseignement supérieur antérieure à Parcoursup.