Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 1997 : territoires d'outre-mer

 

B. LA RÉPARTITION DES CRÉDITS PAR TERRITOIRE

Plus de la moitié des crédits du budget de l'outre-mer consacrés aux territoires d'outre-mer bénéficient à la Nouvelle-Calédonie. Les crédits consacrés à Wallis-et-Futuna et aux TAAF sont en revanche en forte régression de même que les crédits consacrés au développement de la Polynésie française (- 32%) qui subissent la mesure générale d'étalement sur une année supplémentaire des contrats de plan.

AFFECTATION DES CRÉDITS DU MINISTÈRE DE L'OUTRE-MER

Territoire

1996

1997

Nouvelle-Calédonie

584 635

579 564

Polynésie Française

475 610

323 347

Wallis-et-Futuna

67 534

34 667

TAAF

71 039

59 331

TOTAL

1 198 818

996 909

(en milliers de francs)

Comme en 1996, l'effort budgétaire consacré aux territoires d'outre-mer par l'ensemble des ministères profite en premier lieu à la Polynésie française.

VENTILATION PAR TERRITOIRE DE L'EFFORT BUDGÉTAIRE GLOBAL
CONSACRÉ AUX TERRITOIRES D'OUTRE-MER

Territoire

1996

1997

Nouvelle-Calédonie

4 574 175

4 471 806

Polynésie Française

5 320 433

5 369 947

Wallis-et-Futuna

311 245

277 892

TAAF

81 902

73 446

TOTAL

10 287 755

10 193 091

(en milliers de francs)