Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information


Retour Sommaire Suite

III. LE FITTVN ET LES VOIES NAVIGABLES

En 1998, 430 millions de francs ont été alloués aux voies navigables : 322 millions de francs pour les subventions à Voies Navigables de France, dont 297 millions de francs pour les travaux de restructuration et de mise en sécurité du réseau et 25 millions de francs pour les études de grandes liaisons ; 75 millions de francs pour les subventions à la Compagnie Nationale du Rhône ; 15 millions de francs pour l'aménagement de la vallée du Lot et 18 millions de francs pour les travaux de sécurité et de préservation d'ouvrages fluviaux sur les voies restant gérées par l'Etat.

Les priorités du FITTVN en 1999 s'inscrivent dans la ligne des choix opérés par le Gouvernement en faveur du transport ferroviaire.

En 1999, 450 millions de francs sont prévus au chapitre 2 " Investissements destinés aux voies navigables ". Pour l'essentiel, ils sont destinés à amplifier l'effort de modernisation et de restauration du réseau géré par Voies Navigables de France, en particulier les voies qui offrent un intérêt important au titre du transport et du tourisme, à financer des travaux de sécurité et de préservation d'ouvrages fluviaux sur les voies restant gérées par l'Etat, ainsi qu'à poursuivre le financement des études du projet " Seine-Nord " et " Seine-Est ".

IV. LES LIAISONS À GRAND GABARIT

Après la décision d'abandonner le projet de liaison fluvial à grand gabarit " Rhin-Rhône ", deux grands projets subsistent : la liaison Seine-Nord et la liaison Seine-Est.

liaison Seine-Nord

Sur la base des études préliminaires de tracé, une concertation sur le choix d'un fuseau de tracé s'est conclue par un rapport de synthèse remis au mois de juin 1998 au ministre des transports.

Un certain nombre d'aspects font l'objet d'analyses spécifiques. Il s'agit en particulier de l'évaluation socio-économique du projet et des aménagements connexes sur l'Oise à l'aval de Compiègne et sur le canal Dunkerque-Escaut, ainsi que de l'appréciation de l'impact du futur canal sur les ports normands et Dunkerque.

Ces différentes études sont financées sur les crédits du FITTVN.

Le Gouvernement souhaiterait disposer dans les prochains mois de tous les éléments nécessaires dans le cadre de l'élaboration des schémas de services multimodaux qui définiront les orientations nationales et régionales en matière de transports.

Sur la base de ces orientations, seront préparées les décisions gouvernementales concernant le contenu et le calendrier des prochaines étapes du projet.

liaison Seine-Est

S'agissant de la liaison Seine-Est, Voies navigables de France conduit les études de cadrage dont les volets économiques et technico-environnementaux permettront d'éclairer la décision gouvernementale sur l'opportunité du projet. L'achèvement des études est prévu à l'automne 1998.

Ces études sont également financées sur les crédits du FITTVN. Leurs conclusions doivent être prises en compte dans l'élaboration des schémas de services multimodaux.

Retour Sommaire Suite


Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli