Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

II. L'ARTISANAT : UN SECTEUR DYNAMIQUE OÙ LA CROISSANCE DE L'EMPLOI N'EST PAS ACQUISE FRAGILE

A. LA PLACE DE L'ARTISANAT DANS L'ÉCONOMIE FRANÇAISE

Le secteur de l'artisanat représente environ 30 % des entreprises françaises en activité en dehors de l'agriculture, 5,8 % de la valeur ajoutée des branches marchandes de l'économie et emploie 10,3 % de la population active. Au 1er janvier 1997, on recensait 823. 000 entreprises artisanales inscrites au Répertoire des Métiers, dont 794 .000 en France métropolitaine.

Ces entreprises exercent leur activité dans des secteurs très variés que l'on a coutume de regrouper en quatre grands groupes :

- l'artisanat du bâtiment qui représente 37 % des inscrits au Répertoire ;

- les services (réparation, coiffure, taxi) : 31 % ;

- l'artisanat de production (métaux, textile, imprimerie, ...) : 19 % ;

- l'alimentation (boucherie, boulangerie, ...) 13,3 %.

B. L'EVOLUTION DU NOMBRE D'ENTREPRISES ARTISANALES

Après une progression de 1,3 % en 1994 et de 0,8 % en 1995, le nombre d'entreprises artisanalesa a diminué de 0,5 % en 19975 comme en 1996. On observe par ailleurs une baisse du nombre de propriétaires exploitants au profit des sociétés. Celles-ci qui représentaient seulement 7 % des inscrits en 1980, en constituent près de 30 % en 1997. Cette évolution résulterait d'une part des transformations d'entreprises individuelles en sociétés, d'autre part, du désir des nouveaux entrepreneurs de se constituer en société.

Cette évolution résulte en partie de la diminution du nombre de créations d'entreprises dans ce secteur.

Le nombre d'entreprises artisanales créées en 1997 s'est, en effet, élevé à 77.000, soit une baisse de 2,2 % par rapport à l'année précédente. Les créations ex-nihilo représentent 56,1 % du total des créations eninitiatives de 1997, en recul de 3,8 % par rapport à 1996.

On observe, par ailleurs, une baisse du nombre des propriétaires exploitants au profit des sociétés. Celles-ci, qui représentaient seulement 7 % des inscrits en 1980, en constituent près de 30 % en 1997. Cette évolution résulterait, d'une part, des transformations d'entreprises individuelles en sociétés et, d'autre part, du désir des nouveaux entrepreneurs de se constituer en société.

C. UN SECTEUR OU LA PROGRESSION DE L'EMPLOI N'EST PAS ACQUISE

L'artisanat regroupe, tous secteurs confondus, 2,1 millions d'emplois salariés et non salariés.

Les artisans non salariés (chefs d'entreprises individuelles, conjoints et membres de la famille participant à l'entreprise) représentent 743 .000 personnes, soit environ 32 % des emplois dans l'artisanat.

Le nombre de salariés du secteur s'élève, en 1997, à 1,41 million de salariés, contre 1,42 million en 1996, soit une diminution de 0,4 %.

Retour Sommaire Suite