Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

E. SERVICE PUBLIC DE L'ÉQUARRISSAGE ET ÉLIMINATION DES CO-PRODUITS ANIMAUX ET FARINES ANIMALES

Le service public de l'équarrissage consiste, par le biais de marchés publics, à organiser la collecte et l'incinération des produits définis par la loi : cadavres d'animaux et matériaux à risques spécifiés dans le cadre du programme de prévention lié à l'ESB. Cette composante comprend également le financement de l'élimination des farines animales, interdites dans l'alimentation animale depuis le 14 novembre 2000. Il s'agit en fait des dépenses inscrites au chapitre 44-71 (moyens concourant aux actions de lutte contre l'ESB).

Les crédits affectés à cette composante ont sensiblement diminué entre 2001 et 2002 : - 8,6 % et s'élèvent en 2002 à 488 millions d'euros.

F. MOYENS EN PERSONNEL ET EN FONCTIONNEMENT COURANT NON VENTILÉS

Cette composante regroupe les moyens en personnels et en fonctionnement courant qui ne s'intègrent pas dans les catégories précédentes. Ses dépenses s'élèvent à 194 millions d'euros en 2002, contre 179 millions d'euros en 2001, soit une augmentation de 8,4 %.

Indicateur de coûts : Dépenses budgétaires (millions d'euros)

Retour Sommaire Suite