Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Sports

 

B. LA PARTICIPATION DES SPORTIFS ET L'ORGANISATION DE GRANDES MANIFESTATIONS SPORTIVES

1. La participation des sportifs français aux grands événements et l'accueil des compétitions internationales sur le sol français

Le ministère des sports s'est attaché à la préparation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver et d'été qui se sont déroulés à Sydney (Australie) en 2000 et à Salt Lake City (Etats Unis) en 2002. Il participe à la prise en charge financière des délégations et à l'organisation, avec les partenaires traditionnels (GIP-sport d'élite et préparation olympique, comité national olympique et sportif français) de la présence française lors de ces compétitions. Les premiers contacts ont été pris pour la participation aux jeux olympiques et paralympiques d'Athènes qui se dérouleront en 2004, dont la préparation suscite une mesure nouvelle de 250 000 euros dans le projet de loi de finances pour 2003. De même, le ministère a soutenu de grandes manifestations comme les jeux de la francophonie (Ottawa et Hull) et les jeux méditerranéens (Tunis) en 2001

Le ministère des sports soutient également l'organisation en France de grandes manifestations sportives internationales, en particulier par le biais d'aides financières aux organisateurs et la réalisation d'équipements d'envergure mondiale. En 2002, le ministère des sports a contribué à la réussite des championnats du monde d'athlétisme handisports. Il s'était également engagé dans le processus de candidature de Paris à l'organisation des jeux olympiques de 2008. Le comité international olympique a choisi parmi les 5 villes candidates la ville de Pékin pour accueillir les jeux de 2008, mais les études réalisées devraient permettre aux franciliens de bénéficier de certains projets d'équipements sportifs qui ont été lancés à cette occasion. Il poursuivra cette action en 2003, en particulier avec les championnats du monde d'athlétisme qui se dérouleront à Saint-Denis et dont la moitié du coût est pris en charge par l'Etat (7,6 millions d'euros inscrits en 2003), et le festival olympique de la jeunesse européenne. Le ministère est en outre favorable à une nouvelle candidature de Paris pour les jeux olympiques de 2012, et une position devrait être prise à cet égard fin 2003, pour une décision du CIO devant intervenir mi 2005. La concurrence paraît cependant d'ores et déjà relevée, avec les possibles candidatures de New York, San Francisco, Moscou, Madrid et Rome...

Enfin des opérations d'animation d'envergure plus modeste mises en oeuvre par les associations et collectivités locales, telles que la fête des sports, sont soutenues par le ministère.