Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

3. La dette toujours au-delà de 60 % du PIB en 2007

En matière de besoin de financement des administrations publiques, le gouvernement envisage de respecter le critère du traité de Maastricht dès 2005. En matière de dette, l'impact des dérapages budgétaires enregistrés en 2002, 2003 et 2004 se fait sentir de manière plus durable puisque le poids de la dette dans le PIB devrait croître jusqu'en 2005 et rester supérieur à 60 % en 2007.

Dans le scénario de croissance à 3 %, la dette représenterait 59,4 % du PIB en 2007.

Evolution de la dette des administrations publiques dans les programmes de stabilité successifs (scénario à 2,5 % de croissance)

(en points de PIB)

    retour sommaire suite