Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

V. QUELS MOYENS AU SERVICE D'UNE POLITIQUE DE MÉMOIRE AMBITIEUSE ?

A. L'ANNÉE 2005 SERA MARQUÉE PAR DE NOMBREUSES COMMÉMORATIONS CÉLÉBRANT LA LIBÉRATION DES CAMPS ET LA VICTOIRE SUR LE NAZISME

En 2004, la célébration du 60ème anniversaire des Débarquements et de la Libération de la France ont connu un réel impact médiatique et ont revêtu une dimension populaire exceptionnelle. En 2005, ces commémorations s'achèveront avec le 60ème anniversaire de la victoire sur le nazisme, de la victoire en Asie, de la libération des camps de concentration et d'extermination et du retour des prisonniers de guerre et des victimes du Service du travail obligatoire (STO).

En 2005, outre les sept cérémonies nationales et l'hommage traditionnel à Jean Moulin, les commémorations suivantes sont prévues :

- 90ème anniversaire des combats de 1915 (Argonne - Artois - Vosges - Dardannelles). Une cérémonie nationale sera organisée dans une nécropole militaire ;

- Célébration de la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 8 mai pour l'Europe, le 2 septembre pour le Pacifique ;

- Hommage aux déportés dans le cadre du 60ème anniversaire de la libération des camps de concentration : à cette occasion sera inauguré le « centre européen du résistant-déporté dans le système concentrationnaire nazi », construit à proximité immédiate de l'ancien camp de concenrtration de Natzweiler-Struthof, en Alsace ;

- Inauguration du pavillon français rénové du camp de concentration d'Auschwitz : il s'agira de l'aboutissement d'un projet décidé en 2003, par le Premier ministre, et conduit par le ministre délégué aux anciens combattants en liaison avec les autorités polonaises et la direction du musée d'Etat polonais d'Auschwitz-Birkenau ;

- Cérémonie à la nécropole de Montauville en hommage aux prisonniers de guerre, dans le cadre du 60ème anniversaire de la libération des camps de prisonniers.

En outre, le ministère délégué aux anciens combattants poursuivra, en 2005, une politique de rénovation des nécropoles et des hauts lieux de mémoire. Dans le cadre du programme pluriannuel (2001-2008) de rénovation des sépultures de guerre, l'effort portera plus particulièrement sur :

- la restauration de la nécropole de Notre-Dame-de-Lorette et les nécropoles liées aux combats de Champagne et de la Meuse ;

- la réalisation à Verdun, d'un mémorial dédié aux soldats musulmans morts pour la France ;

- à l'étranger, le transfert du cimetière de Svichtov (Bulgarie) vers celui de Sofia et au rapatriement des dépouilles mortelles de Phnom Penh (Cambodge) à la nécropole de Fréjus.

Enfin, le secrétariat d'Etat s'engage, avec la participation du ministère de la Défense, à développer le « tourisme de mémoire » en 2005.

    retour sommaire suite