Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

C. LE JAPON PEINE À SORTIR DU MARASME

L'économie japonaise a crû de 5,5 % en rythme annualisé au premier semestre 2004, sous l'effet d'un investissement massif des entreprises et d'une consommation relativement soutenue des ménages.

Au printemps 2004, on observe toutefois un fort ralentissement de la demande intérieure provenant principalement de l'investissement productif des entreprises, qui pèse sur l'activité.

D. LA ZONE EURO : LE RETOUR DE LA CROISSANCE ?

Dans la zone euro, la reprise amorcée à l'été 2003 s'est confirmée, avec un taux de croissance du PIB supérieur à 2 % en rythme annualisé au premier semestre. La zone a bénéficié du dynamisme du commerce mondial et de la fin de l'appréciation de l'euro par rapport au dollar.

Les composantes de la croissance diffèrent sensiblement d'un pays à l'autre. La demande intérieure a été le principal moteur de l'activité en France et en Espagne, et dans une moindre mesure, en Italie. En Allemagne, la croissance doit davantage au soutien du commerce extérieur, dans un contexte d'atonie persistante de la demande interne.

E. LES PAYS ÉMERGENTS : UN RÉSERVOIR DE CROISSANCE ?

L'Asie émergente a bénéficié du dynamisme de la Chine. Face aux signes de surchauffe (pressions inflationnistes et apparition d'un déficit commercial), les autorités chinoises ont mis en place des mesures de refroidissement qui ont commencé à produire leurs effets au deuxième trimestre 2004.

L'Amérique latine a bénéficié de la reprise mondiale et de conditions monétaires favorables. Enfin, les pays en transition ont connu une croissance de l'ordre de 5,5 % en rythme annualisé au premier semestre 2004 (après 6 % en 2003), et bénéficié de gains de parts de marché.

F. UN COMMERCE MONDIAL TOUJOURS DYNAMIQUE

Le commerce mondial a été dynamique au premier semestre 2004 : il a crû de 9 % en rythme annualisé, après 5,5 % en 2003. Alors qu'en 2003 l'Asie émergente expliquait plus de la moitié de la progression du commerce mondial, les contributions sont plus équilibrées au 1er semestre 2004 : 0,3 pour l'Asie émergente, 0,25 pour les Etats-Unis et 0,2 pour la zone euro.

Les mêmes tendances sont à l'oeuvre pour la demande mondiale adressée à la zone euro : elle a crû de 8,5 % en rythme annualisé, après 5,3 % en 2003 ; la part de l'Asie émergente dans cette progression, égale à 40 % en 2003, n'est plus que de 25 % au premier semestre 2004. Les contributions des différentes zones au commerce mondial sont ainsi en cours de rééquilibrage.

En 2003 la demande mondiale adressée à la France a progressé de 3,8 %, la France étant moins présente sur les marchés asiatiques. Au 1er semestre 2004 la demande mondiale adressée à la France accélère (3,2 % contre 2,7 % au semestre précédent) en raison de la reprise de l'activité en Europe et du dynamisme des importations américaines. Les entreprises françaises ont été très réactives à cette hausse de la demande mondiale adressée à la France puisque les exportations françaises de biens augmentent au même rythme (3,1 % au premier semestre 2004 contre 2,8 % au second semestre 2003).

Evolution des PIB en volume

(en %)

PIB

2003

2003

2004

 
 

T1

T2

T3

T4

T1

T2

Union européenne

0,8

0,1

0,0

0,5

0,5

0,6

0,6

Zone Euro

0,5

0,0

-0,1

0,4

0,4

0,6

0,5

Etats-Unis

3,0

0,5

1,0

1,8

1,0

1,1

0,8

Japon

2,5

0,0

1,0

0,6

1,8

1,6

0,4

Royaume-Uni

2,2

0,2

0,7

0,9

1,0

0,7

0,9

Amérique latine

1,5

-

-

-

-

-

-

Asie hors Japon

7,3

-

-

-

-

-

-

Pays du Sud et de l'Est de la Méditerranée

4,6

-

-

-

-

-

-

Pays en Transition

5,9

-

-

-

-

-

-

Monde

3,8

-

-

-

-

-

-

Source : direction de la prévision

Evolution des importations de biens et services en volume

(en %)

 

2003

2003

2004

 
 

T1

T2

T3

T4

T1

T2

Zone Euro

1,9

-0,6

0,1

1,0

1,8

0,5

2,6

Etats-Unis

4,7

-0,5

1,2

0,0

4,3

3,0

2,1

Japon

5,0

0,6

-1,0

2,6

2,6

2,8

1,3

Royaume-Uni

0,9

1,1

-2,6

1,2

3,5

-0,3

1,0

Amérique latine

3,8

-

-

-

-

-

-

Asie hors Japon

14,7

-

-

-

-

-

-

Pays du Sud et de l'Est de la Méditerranée

6,0

-

-

-

-

-

-

Pays en transition

10,3

-

-

-

-

-

-

Demande mondiale adressée à la France

3,8

0,0

0,4

1,4

2,2

1,1

2,2

Commerce mondial

5,5

0,7

0,9

1,5

3,0

1,8

2,4

Source : direction de la prévision

    retour sommaire suite